/news/currentevents

Présumé proxénète à l’œuvre malgré la crise

Kathleen Frenette | Journal de Québec

Photo d'archives, Marc Vallières

Si certaines enquêtes policières peuvent être retardées ou légèrement décalées en raison de la pandémie mondiale de COVID-19, d’autres ne le peuvent tout simplement pas, surtout en matière de proxénétisme. 

Vendredi dernier, l’unité de l’exploitation sexuelle des mineurs du service de police de la ville de Québec (SPVQ) a procédé à l’arrestation de Tommy Martin originaire de Sainte-Marcelline-de-Kildare dans la région de Lanaudière. 

En matinée, le jeune homme de 19 ans s’était fait arrêter par des patrouilleurs à la suite d’un manquement au code de la sécurité routière et, après vérification, il s’est avéré qu’une jeune fille de 16 ans, en fugue, se trouvait à bord de la voiture. 

Prise en charge par les policiers, la jeune fille a alors fait savoir qu’elle aurait fait de la prostitution pour le compte de Martin qui, bien que très jeune, a déjà quelques dossiers criminels sur sa feuille de route. 

Samedi, le jeune homme a été accusé, entre le 16 et le 21 mars, d’avoir tiré un avantage matériel provenant de la prestation de service sexuel, de proxénétisme à l’égard d’une personne de moins de 18 ans, d’avoir fait la publicité de service sexuel, de production et de distribution de pornographie juvénile.