/finance/homepage

6 quotidiens cessent leur publication en semaine

Agence QMI

La Coopérative nationale de l’information indépendante (CN2i), propriétaire de six journaux régionaux, a annoncé mardi cesser la publication papier en semaine en raison de la chute de ses revenus publicitaires liés à l’épidémie de COVID-19.

Dans un encart de leur édition de mardi, la CN2i a expliqué que seule l’édition du samedi du «Soleil», du «Droit», du «Nouvelliste», de «La Tribune», du «Quotidien/Le Progrès» et de «La Voix de l’Est» était maintenue dans sa forme physique.

Le Conseil d’administration de la Coopérative a entériné lundi soir ce plan d’urgence qui implique aussi le licenciement temporaire de 143 employés, soit près de la moitié de ses effectifs.

La CN2i a indiqué qu’elle allait suspendre toutes les transactions concernant les abonnements et qu’elle n’allait pas accorder de remboursement avant un retour à la normale de la situation.

À l’été 2019, le Groupe Capitale Médias qui détenait les quotidiens régionaux s’était mis à l’abri de ses créanciers. Un plan de relance au travers d’une coopérative d’employés avait alors été accepté par le tribunal, qui leur a accordé le droit d’acheter l’entreprise.