/news/coronavirus

COVID-19: Un achalandage comparable à Nöel à la SAQ

Geneviève Lajoie | Journal de Québec

Photo Stevens LeBlanc

Depuis le début du confinement des Québécois, la SAQ connaît un achalandage digne du temps des fêtes et les commandes en ligne sont en hausse. 

La société d’État refuse pour le moment de donner de chiffres précis de ses ventes de bouteilles de vin et de spiritueux depuis que François Legault a demandé aux Québécois de rester à la maison pour freiner la propagation du coronavirus. 

• À lire aussi: La consommation d’alcool durant le confinement soulève des inquiétudes

• À lire aussi: COVID-19: des employés de la SAQ refusent de rentrer au travail

• À lire aussi: Les succursales de la SAQ et de la SQDC demeurent ouvertes

Mais la SAQ signale néanmoins que les citoyens sont très nombreux à se rendre dans ses succursales pour se procurer de l’alcool.    

«L’achalandage des derniers jours est comparable à l’achalandage que l’on connaît habituellement au cours de la semaine avant Noël», a précisé mercredi le porte-parole, Mathieu Gaudreault. 

Les ventes en ligne ne sont pas en reste. «Sur SAQ.com, les commandes en ligne sont comparables à un vendredi fou (Black Friday)», ajoute le responsable des affaires publiques de la SAQ. 

M. Gaudreault assure que tout est réalisé dans le respect des mesures préventives recommandées. 

Plus tôt cette semaine, le premier ministre a ordonné la fermeture de tous les entreprises et commerces non-essentiels. Pour éviter un «chaos» social, François Legault a toutefois jugé bon laisser les succursales de la SAQ et de la SQDC ouvertes. 

Une décision qui a choqué le syndicat des employés de ces deux société d’État, qui estiment que le gouvernement met ainsi ses membres en danger, qui sont peu protégés contre la COVID-19.