/finance

Les Canadiens mis à pied recevront 2000 $ par mois

Émilie Bergeron | Agence QMI

Le gouvernement Trudeau promet qu’un soutien financier sera versé aux travailleurs touchés par la COVID-19 dans les dix jours suivant leur demande et prévoit que son plan d’aide directe coûtera 52 milliards $ plutôt que 27 milliards $.     

• À lire aussi: Ottawa aura recours à la Loi sur la mise en quarantaine  

• À lire aussi: Êtes-vous admissible à la Prestation canadienne d'urgence?  

Dans son point de presse quotidien à sa résidence de Rideau Cottage, mercredi, M. Trudeau a annoncé la mise sur pied prochaine de la Prestation canadienne d’urgence qui donnera 2000 $ par mois aux travailleurs qui sont privés de leur chèque de paye à cause de la COVID-19.     

«Si vous avez perdu votre emploi, que vous soyez à temps plein, à contrat ou travailleur autonome, cette prestation est là pour vous», a-t-il déclaré en précisant que l’aide s’échelonnera durant quatre mois.     

  

  

La Prestation canadienne d’urgence est une fusion des deux allocations contenues dans le plan d’urgence de 82 milliards $ pour répondre aux effets de la pandémie. Cette mise en commun de l'Allocation des soins d'urgence et de l'Allocation du soutien d'urgence vise à «simplifier le processus», a dit M. Trudeau.     

Le ministre des Finances Bill Morneau a ensuite précisé que la Prestation canadienne d’urgence est désormais budgétée à 52 milliards $. Cela porte donc le coût total des mesures d’urgence à 107 milliards $ plutôt que 82 milliards $.     

«Ce changement significatif s’explique par l’ampleur et la portée de ce soutien pour les gens», a dit M. Morneau.     

 

 

Un portail en ligne sera bientôt déployé pour permettre aux Canadiens de s’inscrire pour la prestation d’urgence. Tant ceux qui sont admissibles à l’assurance-emploi que les autres pourront s'en prévaloir.     

«Les gens commenceront à recevoir leur argent dans les dix jours après avoir présenté leur demande», a assuré M. Trudeau.     

Le Sénat et la Chambre des communes ont adopté le plan d’urgence du gouvernement Trudeau, qui prend la forme du projet de loi C-13, mercredi. La sanction royale devait suivre pour que celui-ci entre en vigueur.     

Le premier ministre a par ailleurs profité de son allocution quotidienne pour rappeler l'importance de la distanciation sociale afin de freiner la propagation du virus.     

«Ce n’est pas compliqué ce qu’on vous demande. Restez chez vous», a-t-il lancé.

Dans la même catégorie