/news/coronavirus

Longueuil: l’opposition vote contre une réduction du salaire de la mairesse

Agence QMI

Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

L’opposition à l’hôtel de ville de Longueuil a voté contre une réduction du salaire de la mairesse Sylvie Parent parce qu’elle estimait que cette baisse était insuffisante. 

• À lire aussi: «C’est majeur, c’est une catastrophe» 

Même s’ils réclament depuis longtemps une réduction de son salaire, les quatre conseillers de Longueuil Citoyen et celui d’Option Longueuil ont rejeté la proposition de la mairesse de dégonfler sa rémunération de base de 40 000 $, lors du conseil municipal de mardi. Puisque Sylvie Parent avait besoin des deux tiers des voix pour y arriver, cette initiative est tombée à l’eau. 

L’opposition voulait plutôt une baisse plus prononcée, soit au niveau du salaire de la mairesse de Montréal Valérie Plante. 

«Même en baissant sa rémunération de base de 40 000 $, la mairesse de Longueuil restait la mairesse la mieux payée au Québec en recevant toujours plus de 206 000 $ pour ses fonctions, mieux encore que la mairesse de Montréal. Par respect pour les citoyens de Longueuil, c’est tout bonnement indéfendable», a déclaré l’élu de Longueuil Citoyen et président de l’arrondissement du Vieux-Longueuil, Benoit L’Écuyer, par communiqué. 

La mairesse a répliqué en affirmant par communiqué que l’opposition, «pour des raisons purement partisanes», a «préféré faire de la petite politique» en bloquant une réduction de son salaire. 

«Ceci vient clore un épisode dont personne ne sortira grandi», a ajouté Sylvie Parent. 

La mairesse soutient que la révision de sa rémunération s’appuyait sur un rapport de l'École nationale d'administration publique. 

«Je constate que les discussions n'ont pas su incarner un niveau de maturité suffisant pour trouver une voie de passage et nous permettre d'aboutir à une réflexion digne d'une grande ville du Québec», a précisé la mairesse. 

L’opposition a rejeté cet échec sur ces épaules. 

«Si la mairesse souhaitait une bonne fois pour tout mettre cet épisode derrière elle à l’approche des prochaines élections, c’est raté! Elle s’est montrée beaucoup trop gourmande en voulant rester l’élue municipale la mieux rémunérée du Québec», a souligné le chef de Longueuil Citoyen, Xavier Léger. 

En plus de leur salaire de base, les maires du Québec peuvent obtenir des suppléments pour siéger au sein de différents comités ou d’instances régionales, ce qui fait augmenter leur rémunération. Ces pratiques sont tout à fait légales. Et c’est ce qui explique la rémunération totale dont jouit la mairesse de Longueuil, l’élue municipale la mieux payée au Québec.