/news/coronavirus

Nos experts répondent à vos questions sur la COVID-19

TVA Nouvelles

La maladie à coronavirus continue de susciter bon nombre de questions, particulièrement sur ses effets sur la santé. 

Posez-nous vos questions en santé et en économie et nous y répondrons en direct jeudi à 16h30 sur les ondes de LCN. Envoyez-les par courriel à nouvelles@tva.ca ou par téléphone au 514 370-3222.  

• À lire aussi: Vos questions, nos réponses 

• À lire aussi: Vous avez des questions? Nos experts y répondent 

• À lire aussi: Les réponses de nos experts à vos questions sur la COVID-19 

• À lire aussi: Toutes les réponses à vos questions sur le coronavirus 

«Quoi faire avec nos sacs réutilisables?»

«Normalement on les encourage, mais il faut les laisser à la maison. Prendre des nouveaux sacs, idéalement en papier.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute» 

«Pouvez-vous nous expliquer les tests qu'on fait passer aux Québecois qui pourraient être atteints?»

«Il faut aller assez loin, on insère une tige dans le nez et il faut aller à la jonction entre le nez et le pharynx et on tourne pour aller chercher le virus. C'est un prélevement qui faut qu'il soit bien fait. L'échantillon doit être gardé à moins de 4 degrés Celsius et traités à l'intérieur de 3 jours.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute»

«Pouvez-vous nous rappeler les objets de la vie quotidienne qu'on doit désinfecter?»

«Tout ce qui peut être en contact avec nos yeux, notre nez, notre bouche. Les lunettes à l’eau et au savon, la cigarette électronique qu’on porte à notre bouche, les poignées de porte et les téléphones cellulaires deux fois par jour, les ganses de sac à main et de sac à dos qu’on touche avec nos mains. Les interrupteurs c’est là qu’on va toucher en premier. Les bagues, si on les garde quand on lave nos mains, il y a plus de chance que le virus soit coincé dans la bague.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute»

«Pourquoi l'Ordre des pharmaciens n'autorise pas 60 jours de médicaments pour éviter la livraison excessive ou la présence en pharmacie?» - Carole 

«On ne veut pas déplacer l’inventaire. Les pharmaciens gèrent leur inventaire en fonction de ces 30 jours. L’Ontario a aussi ramené à 30 jours.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute» 

«Que recommande-vous comme produits essentiels de pharmacie à avoir à la maison en cas d'infection?» - Annie 

«Un thermomètre et de l’acétaminophène pour bien soulager la fièvre. Ce sont vraiment les deux produits essentiels. Sinon, du savon, de l’alcool et de l’eau de Javel.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute» 

«Quel est le danger d'aller laver nos vêtements dans une buanderie commune dans un immeuble à logements?» - Danielle 

«Essayez de concentrer votre lavage pour y aller le moins souvent possible et bien vous désinfecter les mains après.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute» 

«Une personne de 66 ans atteinte de Lupus érythémateux et médicamentée pour cette maladie est-elle plus à risque qu'une autre?» - Cindy 

«Il n’y a pas plus de dangers qu’avant avec ce médicament pour vous.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute» 

«Est-ce que le service à l'auto est sécuritaire?» - Suzanne 

«C’est mieux qu’un restaurant, mais on a quand même un contact. On essaie de ne pas le faire deux fois par jour, sept jours semaine. Si c’est exceptionnel, c’est permis.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute» 

«Une personne qui a la COVID-19 est-elle immunisée pour le futur? Si oui, aura-t-elle besoin de recevoir le vaccin lorsqu'on en aura trouvé un?» - Louise 

«On n’a pas de réponse absolue. Les gens qui l’ont eu sont immunisés pour les quelques semaines qui suivent, mais on ne sait pas s’il va y avoir un facteur saisonnier.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à l’émission «La Joute»

Dans la même catégorie