/news/politics

Quatre candidats conservateurs officiellement en lice

Agence QMI

POL-DEBAT-PARTI-CONSERVATEUR

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Seuls quatre candidats parmi tous ceux qui avaient manifesté de l'intérêt s'affronteront finalement dans la course à la chefferie du Parti conservateur. 

• À lire aussi: Les conservateurs appuieront le projet de loi 

• À lire aussi: La course à la chefferie doit se dérouler malgré la COVID-19, croit Pierre Paul-Hus 

En effet, seuls les anciens ministres Erin O'Toole et Peter Mackay, le député ontarien Derek Sloan et l'avocate torontoise Leslyn Lewis sont parvenus à respecter les exigences en signatures et dépôts monétaires du Parti conservateur du Canada. La date limite avait été fixée au 25 mars. 

Les candidats Rudy Husny et Marilyn Gladu, pour leur part, n'ont pu éviter le couperet. Tous deux avaient demandé aux instances du PCC de repousser le calendrier de la course à la chefferie en raison de la pandémie de la COVID-19, une demande à ce jour toujours refusée. 

M. Husny s'est montré déçu par l'entêtement de sa formation politique. «En refusant d'apporter des changements aux exigences prévues pour le 25 mars, le Parti conservateur m'a disqualifié parce que j'ai refusé de mener ma campagne en période de crise nationale. Le parti demeure pratiquement la seule organisation au monde qui refuse d'admettre que la COVID-19 a modifié fondamentalement le cours de nos vies», a-t-il déclaré dans un communiqué publié sur son compte Twitter. 

Le candidat rejeté a aussi réclamé que le PCC verse les 25 000 $ qu'il avait déjà dû payer pour présenter sa candidature à la Croix-Rouge canadienne, pour aider l'organisme à faire face à la pandémie au pays. 

Les conservateurs doivent élire leur nouveau chef le 27 juin prochain.