/news/coronavirus

COVID-19 : des organismes de bienfaisance craignent « l’effondrement irréparable » du secteur

Agence QMI

Deux cents bénévoles ont préparé quelque 5000 paniers de Noël dans l’entrepôt de Moisson Montréal, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, le samedi 7 novembre 2019. CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Deux cents bénévoles ont préparé quelque 5000 paniers de Noël dans l’entrepôt de Moisson Montréal, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, le samedi 7 novembre 2019. CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Un regroupement de 140 organismes de bienfaisance canadiens demande un fond d’urgence de 10 milliards $ afin d’éviter « l’effondrement irréparable » de ce secteur et le maintien de certains de leurs programmes vitaux pendant la pandémie mondiale de COVID-19.

• À lire aussi: 2000 $ par mois du fédéral : toutes les réponses à vos questions

La Coalition d’urgence des organismes de bienfaisance canadiens comprend notamment Centraide, la Société canadienne du Cancer, YMCA, Jeunesse J’écoute et Hébergement femmes Canada.

Sans un soutien immédiat du gouvernement fédéral, la plupart de ces organismes affirment qu’ils devront licencier un nombre considérable d'employés. Beaucoup craignent carrément de devoir fermer définitivement.

Une situation qui serait dramatique pour les clientèles vulnérables à qui ils viennent en aide, fait valoir la Coalition.

« Peu d'organismes de bienfaisance ont les réserves financières et l'accès au capital qui leur permettront de rester à flot durant cette pandémie », explique la fondatrice et présidente d’un de ces organismes, War Child Canada, Samantha Nutt, par voie de communiqué, mercredi.

Afin de rester à flot, ils réclament l’aide du gouvernement afin de conserver leur personnel, de couvrir leurs dépenses critiques et de poursuivre leurs opérations essentielles durant la pandémie.

Des garanties de prêt aux banques du Canada pourraient être mises en place afin de s’assurer que les organismes de bienfaisance ont facilement accès à des prêts d'urgence à faible taux d'intérêt, suggère la Coalition.

Ces organismes proposent également d’augmenter le crédit d'impôt pour dons de bienfaisance jusqu'à la fin de 2021 de 50% à 75% afin d'encourager les Canadiens à faire des dons.

Finalement, la Coalition demande aussi d’assurer aux organismes de bienfaisance qu’ils auront accès aux mêmes programmes de rétablissement que les entreprises afin de relancer leurs activités.