/news/coronavirus

Donald Trump va parler à la Chine

Agence France-Presse

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi qu'il parlerait dans la soirée à son homologue chinois Xi Jinping, au moment où l'épidémie de coronavirus progresse à grande vitesse aux États-Unis. 

• À lire aussi: Trudeau ne veut pas de soldats à la frontière 

La première puissance mondiale compte désormais le plus grand nombre de cas recensés dans le monde, devant la Chine. 

Interrogé sur le franchissement de ce cap, M. Trump a estimé que cela démontrait la capacité américaine à réaliser des tests et mis en doute les chiffres avancés par Pékin. 

Cet échange téléphonique interviendra dans un contexte de récente polémique entre Washington et Pékin: M. Trump a accusé à plusieurs reprises les autorités communistes d'avoir tardé à communiquer des informations cruciales sur la gravité du virus dont la propagation aurait pu, selon lui, être endiguée. 

Le président américain aime d'autre part répéter l'expression « virus chinois » qui irrite la Chine. Il a de nouveau défendu jeudi l'emploi de cette formule, en soulignant que le nouveau coronavirus avait d'abord été détecté à Wuhan, au coeur de la Chine. 

Donald Trump a toutefois semblé tempérer sa position cette semaine, en appelant clairement les Américains à éviter tout geste d'hostilité à l'égard des personnes d'origine asiatique, qu'il a qualifiées de « gens formidables ». 

M. Trump a nié jeudi avoir mis de l'eau dans son vin à la demande de Xi Jinping. Le président chinois « ne m'a jamais demandé d'adoucir (mon langage) », a-t-il assuré.