/news/coronavirus

Un entrepreneur de Québec fait don de masques

Valérie Chouinard | TVA Nouvelles

Un entrepreneur de Québec a offert à la Cité médicale de Sainte-Foy des masques de protection dont il ne se servait plus. 

• À lire aussi: Legault appelle à une «utilisation judicieuse» des masques 

L'équipement est très en demande en cette période de crise. Le don est modeste, mais très apprécié.  

Simon Mercier a remis à la Cité Médicale de Sainte-Foy, jeudi matin, 19 masques de type N95. 

«Oui, ces masques-là seront très utiles, parce qu'il y a une grande pénurie de ces masques à travers l'Amérique. Donc, on va en faire une très grande utilité dans des moments particuliers, pour protéger nos employés», a expliqué le Dr Michel Hébert, médecin à la Cité médicale. C'est lui qui a récupéré les deux boîtes amenées par Simon Mercier de l'entreprise Drolet Ressorts. 

«L'ouvrage a diminué, il y a beaucoup moins de gens sur le plancher. Ce qui fait en sorte que les ressources matérielles, dont les masques, sont beaucoup moins sollicitées. Donc, on a pensé, avec l'accord des patrons, de donner ces masques à des gens qui en ont plus besoin, donc les gens du milieu de la santé», a expliqué le directeur du développement chez Drolet Ressorts. 

Des masques N95 sont de qualité supérieure aux masques de procédures, ceux couramment portés par les professionnels de la santé. 

«Ce sont des masques qu'on va porter dans certaines circonstances, quand on est avec un patient qui est susceptible de nous envoyer des virus par les aérosols ou tout ce qui se passe autour de lui», a ajouté Dr Hébert. 

«On en a 19. C'est sûr que ça ne paraît pas beaucoup comme ça, mais nous ce qu'on veut faire, c'est de lancer un mouvement, inciter d'autres entreprises comme nous à donner leurs masques, en sachant très bien qu'ils vont rester sur les tablettes et ne serviront à rien. Alors je pense qu'ensemble, on peut faire la différence», a conclu Simon Mercier, une fois sa mission complétée. 

Le Québec est sur pause, mais il croit que chacun peut faire sa part pour passer à travers cette crise.