/news/coronavirus

Une clinique de dépistage mobile à Côte Saint-Luc

TVA Nouvelles

Après le centre-ville de Montréal et le CHU Sainte-Justine, au tour de Côte Saint-Luc, dans l’Ouest de l’île, de mettre en place sa propre clinique de dépistage de la COVID-19 au volant.

• À lire aussi: Des appels aux aînés du Bas-Saint-Laurent en temps de crise

• À lire aussi: Le nombre de cas dépasse les 4000 au pays

Jeudi, une dizaine de tentes ont été installées derrière le CLSC René Cassin et le personnel médical attend les équipements en vue de l’ouverture dimanche.

Il n’est pas nécessaire de revenir de voyage pour se faire dépister, mais il faut présenter des symptômes de la COVID-19 comme la fièvre, la toux sèche, des difficultés respiratoires, entre autres. 

Il faut également prendre rendez-vous sur le site du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal avant de se déplacer.

En état d’urgence

La ville de Côte Saint-Luc a décrété l'état d'urgence il y a déjà une bonne semaine, après avoir appris que des résidents de ce centre pour personnes âgées avaient contracté le coronavirus. 

Des fidèles fréquentant la synagogue Beth Chabad, toujours à Côte Saint-Luc, auraient aussi été infectés au coronavirus.

La santé publique de Montréal a notamment mentionné mercredi que pas moins de 42% de toutes les personnes contaminées à la COVID-19 dans la métropole se trouvaient dans le secteur Centre-Ouest, qui comprend Côte Saint-Luc et Notre-Dame-de-Grâce.

Cette concentration est si importante que le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, recommande carrément d'éviter le secteur. 

Maintenant trois cliniques mobiles à Montréal

La nouvelle clinique de Côte Saint-Luc s'ajoute aux autres cliniques mobiles de dépistage à Montréal. 

La première a ouvert au CHU Sainte-Justine, il y a tout juste une semaine et lundi, une clinique sans rendez-vous accueillait ses premiers patients à la Place des Festivals. 

Plus de 2000 personnes par jour ont pu y être testés en début de semaine. Tous les experts le disent: le dépistage est un des meilleurs moyens de limiter la propagation de la COVID-19. 

-Avec les informations d'Andrée Ducharme