/news/coronavirus

Aide aux PME: «Une décision qui s'imposait»

TVA Nouvelles

En pleine crise du coronavirus, Ottawa a décidé de bonifier sa subvention aux petites et moyennes entreprises (PME) en débloquant 95 milliards $, en espérant éviter les mises à pied temporaires ou même les faillites.  

• À lire aussi: «Là, il va falloir que l'argent rentre!»  

• À lire aussi: D’autres mesures économiques réclamées  

Le gouvernement de Justin Trudeau a ainsi garanti des prêts pouvant atteindre 40 000$ par entreprise, un chiffre 7 fois plus élevé que les subventions salariales en temps normal. 

  

Cette mesure, rétroactive au 15 mars, sera mise en place pour un maximum de trois mois.  

La décision du gouvernement et du premier ministre de subventionner les salaires à la hauteur de 75% s’imposait, d’après Jasmin Guénette, vice-président aux affaires nationales à la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).  

«C’est important de garder un lien entre le travailleur et l’entreprise, surtout lors d’une période de stress et d’anxiété comme on connait actuellement. Le fait de garder son emploi aide à passer à travers ces moments difficiles.»  

M. Guénette ajoute que cette subvention salariale permet de garder les employeurs au sein de l’entreprise et la reprise économique sera de facto plus rapide à la fin de la crise de la COVID-19.  

Ce dernier salue également les mesures d’Ottawa, qui permettront de désengorger le système public, faisait référence directement aux nombreuses demandes d’assurance-emploi présentées au cours de la dernière semaine.  

Tous les détails du plan d’aide aux PME seront connus lundi.  

-Avec Émilie Bergeron