/news/coronavirus

La communauté juive inquiète après un décès

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Les juifs hassidiques d’Outremont ont exprimé vendredi leur tristesse et consternation à la suite du décès d’un membre de leur communauté emporté par la COVID-19.  

• À lire aussi: Plus de 4500 cas de COVID-19 au pays, dont 53 décès  

• À lire aussi: Évitez Montréal et l'Estrie, demande François Legault  

• À lire aussi: 10 nouveaux décès et 2021 cas au Québec  

La victime est un homme âgé de 67 ans qui vivait à Montréal.   

Selon Abraham Ekstein, porte-parole du Congrès juif hassidique du Québec, la maladie a été foudroyante. En trois jours seulement, elle a eu raison de l’homme.   

M. Ekstein a exprimé sa tristesse dans le cadre d’une mêlée de presse. Il connaissait la victime, un père de famille d’une dizaine d’enfants, dont certains se trouvent présentement dans la région de New York.  

«Nous sommes inquiets, comme les Québécois. Notre seule différence est qu’on a des grandes familles. Même si quelqu’un s’isole avec sa famille, c’est très difficile», a-t-il affirmé.   

La communauté juive hassidique d’Outremont compte environ 1500 personnes qui se côtoient de près. Une première dans l’histoire, les synagogues du quartier sont fermées depuis une semaine, les gens prient à la maison.   

Mais cette communauté est composée de grandes familles comptant de nombreux enfants. Plusieurs citoyens se sont déjà placés en isolement préventif, dont M. Ekstein.  

Il est impossible de déterminer pour le moment comment la victime a contracté la COVID-19.  

A-t-elle participé à des rassemblements, a-t-elle contaminé des membres de sa famille ou de la communauté? Pas de réponses à ces questions de la part du porte-parole du Congrès juif hassidique du Québec.