/news/coronavirus

Les précautions à prendre dans vos déplacements

Jean Balthazard et Daphnée Hacker-B.| Le Journal de Montréal

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Alors que la pandémie de la COVID-19 poursuit sa course effrénée, les quelques déplacements encore autorisés à l’extérieur deviennent angoissants. Voici quelques conseils sur les précautions à prendre quand on doit quitter le domicile, selon le moyen de transport utilisé.     

• À lire aussi: Quatre scénarios d’urgence sur la table à Montréal  

• À lire aussi: COVID-19 : Une réalité différente pour les camionneurs  

Avant de sortir dehors     

Il faut garder un principe important en tête dès qu’on met le nez dehors : se laver les mains avant de toucher à des surfaces extérieures permet de protéger les autres, et se laver les mains après avoir touché à des surfaces permet de vous protéger. Il faut aussi éviter de se mettre les mains au visage.  

Ayez avec vous une solution hydroalcoolique («Purell»), dont la teneur en alcool est d’au moins 60%. Si vous présentez des symptômes de la COVID-19 comme la toux, la fièvre ou des difficultés respiratoires, abstenez-vous de sortir, consultez le site du gouvernement du Québec pour les mesures à prendre et présentez-vous possiblement à un des sites de dépistage avec service à l'auto.     

Quand on se déplace     

À pied  

Le virus SRAS-CoV-2 se transmet en inhalant ou en touchant directement des surfaces où se trouve des gouttelettes expulsées lorsqu’une personne contaminée respire, parle ou tousse. Jusqu’à nouvel ordre, le gouvernement encourage les citoyens à marcher et même à jogger, tant qu’ils maintiennent une distance de deux mètres des autres. Les experts estiment extrêmement faibles les chances d’inhaler des gouttelettes du virus à l’air libre extérieur, sauf si on est à proximité de quelqu’un. Il faut surtout éviter de toucher à quoi que ce soit (ex: poteaux, boutons pour piétons, fontaines publiques) et ne pas mettre les mains au visage, puisque le virus peut aussi entrer dans l’organisme par les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche.     

À vélo  

Le vélo demeure un moyen de transport sécuritaire si on garde une distance de deux mètres des autres. Il est peu probable que votre vélo soit une source de contamination. On recommande toutefois de désinfecter votre bicyclette à votre arrivée, si vous la gardez à l’intérieur de votre domicile. Si vous la laissez à l'extérieur, vous pouvez la désinfecter avant de l’utiliser. Lorsque les vélos BIXI reviendront en service, il faudra aussi bien désinfecter les surfaces de contact avant l’utilisation.     

En auto  

Si vous êtes la seule personne à utiliser votre véhicule, les risques de propagation sont assez minimes. Évidemment, la précaution la plus saine à prendre est de vous laver les mains avant et après l’utilisation de votre véhicule. Si d’autres personnes embarquent dans votre voiture, assurez-vous qu’elles prennent les mêmes précautions. Il est aussi suggéré de désinfecter les points de contact, tels que le volant ou la poignée de la portière.     

En transport en commun  

À Montréal, l’entrée dans les autobus se fait maintenant à l’arrière et il faut laisser le siège situé derrière le chauffeur libre en tout temps. Évitez, si possible, de toucher aux poteaux, aux poignées ou aux sangles en plus de respecter les règles de distanciation sociale. La Société de transport de Montréal ne compte pas pour l’instant limiter le nombre de personnes pouvant entrer dans un autobus ou un wagon de métro. Il n’est pas recommandé de porter un masque puisqu’il doit constamment être ajusté et donc, augmente le risque de propagation du virus jusqu’au visage. De plus, les particules virales pourraient s'y trouver emprisonnées et demeurer plus longtemps à proximité du visage.     

En taxi  

Le ministère des Transports conseille aux chauffeurs de taxi de désinfecter plusieurs fois par jour les équipements les plus utilisés, surtout ceux touchés plus fréquemment par les utilisateurs. Il est recommandé aux passagers de toujours s'asseoir à l’arrière pour être le plus loin possible du conducteur.     

Quand on entre et sort d’un commerce  

Il faut limiter le plus possible nos visites dans les commerces. Lorsqu’on doit s’y rendre, il faut se laver les mains avant d’entrer et en en sortant, en plus de maintenir une distance de deux mètres entre chaque personne (même lorsqu’on fait la file). Ne touchez qu’aux items qui iront dans le panier et privilégiez le paiement par carte bancaire plutôt que l’argent comptant, pour éviter des manipulations directes entre vous et le caissier.     

Quand on revient à la maison     

Le retour à la maison est une étape cruciale, car le risque de transporter le virus est bien réel. Les experts ne connaissent pas le temps de survie du virus sur chaque surface, mais il peut rester actif de quelques heures à plusieurs jours. Par exemple, le coronavirus resterait jusqu’à trois jours sur du plastique et de l'acier inoxydable, et 24 heures sur du carton, selon une étude américaine préliminaire.   

Voici quelques suggestions d’étapes à suivre. Un petit rappel qu’il ne faut pas tomber dans l’obsession ou la paranoïa: on fait notre possible en faisant plus attention qu’à l’habitude.    

1- Sacs et manteaux dans l’entrée  

Les experts recommandent que tous souliers, sacs, manteaux, clés et autres objets ayant été à l’extérieur demeurent dans une zone circonscrite à l’entrée du logement. Si vos vêtements ont été en contact avec une surface publique, il est conseillé de les enlever rapidement et de les nettoyer à l’eau chaude avec un détergent à lessive ordinaire.   

2- Désinfecter les produits achetés... et son téléphone!  

On peut laisser les produits non périssables durant trois jours dans l’entrée ou les désinfecter, au choix. L’idéal est de nettoyer les fruits et légumes avec une brosse ou un linge dans l’eau savonneuse, ou encore de les vaporiser avec un mélange d’une part d’eau de Javel pour neuf parts d’eau. Si vous choisissez la deuxième option, assurez-vous de bien rincer les aliments avec de l’eau après le traitement. Pour le téléphone, on prend un linge doux préalablement vaporisé d’un produit ménager désinfectant. Quand toute l’opération est terminée, on nettoie la surface où ont été les produits et on se lave les mains.   

3- Se doucher  

Si on a été dans un «lieu à risque», c’est-à-dire où il y a beaucoup d’affluence, il est recommandé de prendre une douche et de bien laver ses cheveux au retour à la maison (surtout s’ils sont longs et n’étaient pas attachés).   

Que faire quand on revient de l'étranger?   

Si vous revenez d’un voyage, dirigez-vous directement à votre résidence en ne faisant aucun arrêt. Vous devez être en isolement pour une période de 14 jours. Les valises et tous les objets qu’elles contiennent devraient être scrupuleusement désinfectés. S’il est impossible de nettoyer certains items, mettez-les de côté pendant au moins trois jours.