/news/coronavirus

Produits naturels: Maison Jacynthe profite de la peur des gens pour vendre, dit un pharmacien

Myriam Lefebvre

MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL /

Alors que la compagnie Maison Jacynthe est au cœur d’une controverse pour avoir fait la promotion d’un «protocole anticoronavirus», plusieurs pharmaciens dénoncent sa pratique qu’ils jugent mensongère et appellent à la vigilance.

«Protocole naturel anticoronavirus» ou «vaincre le virus»: les termes employés dans un article tendancieux, relayé par l'équipe de Jacynthe René pour faire la promotion d'huiles essentielles sur Facebook le 6 mars dernier, ont été depuis vigoureusement critiqués par les pharmaciens et les médias.

«C’est une honte de profiter de la peur des gens pour son enrichissement personnel», a dénoncé Christophe Auger, pharmacien communautaire en Estrie et chargé de cours à l’Université de Montréal, à QUB radio vendredi.

En entretien avec Geneviève Pettersen, le pharmacien ne s’est pas privé de dire que la fondatrice de Maison Jacynthe jouait carrément avec les failles du système pour convaincre ses adeptes d’acheter ses produits. «Elle est bien au courant de ce qu’elle peut dire ou ne pas dire», a-t-il indiqué.

Est-ce que certaines mesures devraient être prises par la santé publique pour mieux encadrer les allégations trompeuses ou punir les organisations fautives? «Ça pourrait tout à fait être envisagé», a-t-il rapporté.

Les produits de santé naturels: c’est oui ou c’est non?

«Pour l’instant, il n’y a rien pour se protéger du coronavirus en termes de produits de santé naturels», a clarifié M. Auger. L’échinacée, les vitamines ou encore les huiles essentielles ne pourront pas protéger quiconque d’attraper la COVID-19.

En plus d’arnaquer les gens, la promotion de tels produits peut inversement créer des problèmes de santé supplémentaires. «Si on pense que, parce qu’on s’est mis de l’huile essentielle d’eucalyptus derrière les oreilles, on ne va pas attraper le virus, eh bien on peut avoir des comportements risqués», a souligné le pharmacien.

Sans pouvoir protéger, guérir, ni combattre contre les maladies, les produits de santé naturels peuvent avoir de réels bénéfices pour certains patients. «Il ne faut pas jeter tous les produits de santé naturels à la poubelle, loin de là», a-t-il tenu à nuancer.

M. Auger rappelle qu’il est nécessaire de suivre les recommandations de la santé publique plutôt que d’écouter les conseils de charlatans.