/regional/estduquebec/basstlaurent

Un début de saison pas comme les autres pour la pêche au crabe des neiges

Agence QMI

En ce début de saison de la pêche au crabe des neiges, les usines de fruits de mer ont adopté des mesures exceptionnelles pour protéger leurs employés, mais aussi pour rassurer les consommateurs.

À Rimouski, l'usine des Pêcheries de l'Estuaire commençait vendredi ses activités de production. En plus des mesures rigoureuses déjà établies par l’entreprise, tous les employés doivent désormais se soumettre à de nouvelles directives encore plus sévères en raison de la pandémie de coronavirus.

En effet, ils devront prendre leur température dès leur arrivée au travail et remplir un formulaire quotidien comportant des questions précises liées aux risques d’infection à la COVID-19.

Ils devront se soumettre à des mesures de désinfection supplémentaires et leurs horaires de travail seront modifiés afin de limiter les contacts entre les employés. Les pauses seront prises de manière à éviter les regroupements et la distanciation sociale sera la règle à suivre.

Grâce à ces mesures, la productivité de l'usine ne devrait pas être affectée.

«Nous sommes dans une production essentielle. Nous produisons de la nourriture. Les gens ont besoin de manger actuellement», a lancé le propriétaire de l'usine de Pêcheries de l'Estuaire, Henry Clapperton.

L’entreprise devrait poursuivre ses opérations pour encore 28 semaines grâce au travail de ses 23 employés.

«Le fait de pouvoir produire et fournir la clientèle, c’est extraordinaire, a poursuivi M. Clapperton. Pour nos employés, ça les sécurise d’avoir du travail parce qu’au moins, eux, ils sont garantis d’un revenu.»