/news/coronavirus

14 jours avant d’avoir le résultat de son test

Roxane Trudel | Le Journal de Montréal

Guy Massicotte a patienté 14 jours avant de recevoir son résultat de dépistage.

Photo courtoisie

Guy Massicotte a patienté 14 jours avant de recevoir son résultat de dépistage.

Un homme de Gatineau sans symptômes qui a attendu deux semaines pour recevoir le résultat de son test de dépistage pour la COVID-19 trouve inacceptable ce délai. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Le nombre de cas de COVID-19 quadruple dans un CHSLD

• À lire aussi: Des Québécois coincés en Inde craignent pour leur vie

« On [était] pris en otage par le système », déplore Guy Massicotte, qui ne pouvait pas retourner travailler tant et aussi longtemps qu’il n’obtenait pas un résultat négatif au test de la COVID-19.  

Le 13 mars, le technicien de 55 ans s’est rendu à la clinique avec sa conjointe pour passer le test, puisqu’il était revenu d’Espagne--- quelques jours plus tôt.  

Sa conjointe avait quelques symptômes de rhume.  

« La communication des résultats ne fonctionne pas, explique-t-il, mécontent. On nous a dit de rester à la maison en attendant les résultats, qui devaient arriver dans les 48 heures suivantes. » 

Sans salaire 

Or, malgré des appels répétés à la santé publique, à la clinique, à l’hôpital et même au bureau des députés provincial et fédéral, M. Massicotte n’arrivait pas à obtenir de réponses.  

Il connaît désormais par cœur le numéro mis en place pour répondre aux demandes concernant la COVID-19. 

« On ne peut pas sortir de chez nous. J’ai rappelé la santé publique ce matin [vendredi], et on nous a dit de rester à la maison, en quarantaine, tant qu’on n’aura pas les résultats. Je suis sans salaire en attendant », déplorait-il hier après-midi, avant l’obtention des résultats.  

Il craignait que cela ait une répercussion sur sa retraite, prévue dans deux ans. 

Son test de dépistage est finalement revenu négatif vendredi soir, tout comme celui de sa conjointe. 

Une personne qui est en isolement doit recevoir la recommandation de la levée des mesures par la santé publique, soutient le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. 

« Nous travaillons très fort pour que toutes les personnes qui ont passé un test soient rappelées. Ainsi, toutes ces personnes en attente doivent respecter leurs 14 jours d’isolement et ne pas sortir (ni dehors ni dans les lieux publics) », écrit le porte-parole du ministère, Pierre Maranda. 

Dans la même catégorie