/news/coronavirus

COVID-19: appel à la libération des migrants détenus

Agence QMI

MARTIN ALARIE/AGENCE QMI

Une coalition d’organisations de défense des droits de la personne appelle à la libération des détenus pour cause de la pandémie de coronavirus.

L’Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique, le Centre de santé communautaire Parkdale Queen West, Solidarité sans frontières, la Ligue des droits et libertés et le Réseau Maritimes-Guatemala Breaking the Silence ont annoncé la tenue d’une vidéoconférence de presse samedi à midi.

«Les migrants détenus au Centre de surveillance de l'immigration de Laval ont entamé une grève de la faim illimitée afin de réclamer leur libération, dans le contexte de la pandémie de COVID-19», a indiqué vendredi la coalition par communiqué.

Sur les 45 prisonniers, huit sont en grève de la faim, a-t-on ajouté.

Le détenu Abdoul, en grève de la faim depuis lundi au centre de surveillance de l’immigration de Laval, interviendra à partir de son lieu de détention.

Les participants à la conférence de presse comptent ainsi interpeller Ottawa sur la situation des détenus qui encourent des risques sur leur santé, eu égard à la pandémie de coronavirus.

Pour les organisations, le gouvernement fédéral n’a pas agi pour «prévenir la catastrophe sanitaire» que la COVID-19 fait planer sur les prisonniers détenus au Centre de surveillance de l'immigration de Laval et dans d’autres prisons et centres de détention.

La coalition dit ainsi joindre sa voix aux appels à libérer les détenus qui se multiplient partout dans le monde.

Mercredi, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme a pressé le gouvernement à «travailler rapidement pour réduire le nombre de personnes en détention», vu les risque que posent les établissements de détention, où l’isolement social et les mesures de distanciation «sont impossibles».

Dans la même catégorie