/news/coronavirus

Lueur d’espoir pour des familles sans nouvelles

TVA Nouvelles

Une consigne envoyée par le ministère de la Santé et des Services sociaux aux dirigeants des hôpitaux et des centres d'hébergement demande la mise en place de moyens de communication pour faire le lien entre des familles et leurs proches.    

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus  

• À lire aussi: Un vaccin est-il la seule solution?   

• À lire aussi: Le nombre de cas de COVID-19 quadruple dans un CHSLD  

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, explique que chaque établissement devra répertorier les moyens de communication disponibles et identifier des gens en mesure de communiquer avec les familles des résidents.    

Cette directive vise à «rassurer et diminuer la hausse potentielle du niveau de stress lié à l’isolement social dans le contexte de la pandémie», peut-on lire dans la lettre envoyée aux dirigeants. Depuis deux semaines, les visites y sont interdites en raison de l’état d’urgence sanitaire et de la crise du coronavirus.    

Les établissements devront transmettre une liste des moyens de communication identifiés et des personnes désignées pour faire le suivi avec les familles d’ici le premier avril.     

Des milieux particuliers   

Incapables d’obtenir des nouvelles depuis le début de l’isolement, plusieurs s’inquiétaient de l’état de santé et du bien-être de leurs proches hébergés en CHSLD ou à l’hôpital.    

Marguerite Blais fait remarquer que si certains résidents ou malades sont en mesure de communiquer sans problème, d’autres aux prises avec des troubles neurocognitifs ne peuvent rejoindre leur famille par eux-mêmes.    

La ministre a rappelé l’importance du confinement des personnes âgées, surtout dans le cas des centres d’hébergement de soins de longue durée. «C’est une petite bombe, si ça arrive en CHSLD. Ça peut se propager très très rapidement», a-t-elle ajouté.     

Depuis le début de l’éclosion de la pandémie au Québec, plusieurs résidences de personnes âgées voient se multiplier les cas de malades à la COVID-19 parmi leurs résidents.  

Dans la même catégorie