/news/coronavirus

Une entreprise innove pour protéger ses employés

TVA Nouvelles

L'entreprise Annexair spécialisée dans la conception de ventilation pour les établissements commerciaux est consciente de la crise liée au coronavirus.

Depuis deux semaines, l'usine de Drummondville a installé un système de reconnaissance faciale à l'entrée de son bâtiment afin de protéger ses employés des risques de propagation du virus.

Le fonctionnement demeure assez simple : la tablette fixée au mur est munie de deux caméras. Une régulière et une autre infrarouge.

«C'est aussi simple que l'employé rentre ici, se met devant. Puis, tenez. Ici, on voit mon nom, un petit crochet vert disant que je suis rendu dans le système», explique Vincent Lemieux, le directeur du développement durable.

La caméra détecte ainsi l’heure d’entrée et de sortie des employés. Ces informations sont ensuite envoyées automatiquement dans la banque de données du système de paie. Les employés parlent d'une adaptation nécessaire.

Avec la pandémie actuelle, l'entreprise, considérée comme essentielle, vient en aide au système de santé. Elle dessert notamment des hôpitaux de l’État de New York et du Colorado.

«La semaine prochaine, il y a des machines qui doivent déjà se faire livrer aux États-Unis pour des hôpitaux. Il y en a qui attendent vraiment nos machines», raconte M. Lemieux.

Malgré la diminution de production, la soixantaine d'employés toujours présente continue de mettre les bouchées doubles pour construire ces systèmes de ventilation d'une hauteur de 20 pieds et aussi pour répondre aux besoins des services essentiels comme les hôpitaux.