/news/coronavirus/cavabienaller

Vos arcs-en-ciel qui donnent espoir partout au Québec

TVA Nouvelles

Vous avez été nombreux à nous faire parvenir vos messages d’espoir qui reflètent le positivisme et la solidarité aux quatre coins du Québec en cette période de confinement. 

Au-delà des bilans et de la course contre la montre amorcée pour endiguer la virulente COVID-19, la Terre n’arrête pas de tourner pour autant. 

Voici pour vous, quelques coups de cœur de la journée.  

Les fenêtres colorées 

Tout d’abord, Stéphane Plouffe de Saint-Jean-sur-Richelieu en Montérégie. 

«Mes enfants les ont dessiné le 18 mars. On était les premiers à mettre des arcs-en-ciel dans les fenêtres dans le quartier. Cinq jours plus tard, on en voyait 6 ou 7 dans la quartier. Cela donne de l'espoir lorsque nous prenons des marches.» 

 

 

Une quarantaine en douceur 

Du côté de la grande région de Québec, Daphné Carpentier, de Sainte-Brigitte-de-Laval, nous fait parvenir une photo de son petit Dwayne, 2 mois, qui est entré dans le mouvement! 

 

 

Pas d'excuses pour arrêter de bouger! 

Julie Lemonde, de Saint-Hyacinthe, respecte les règles de confinement à la lettre, mais elle garde ses couleurs pour autant! 

«Suivant religieusement les consignes de M.Legault, je suis sortie à l’extérieur courir... avec mon arc-en-ciel ���� M. Legault, merci d’être là avec votre équipe, car avec vous : Ça va bien aller ❤️�� 

 

 

Même la neige y passe 

Caroline Mercier, de Port-Cartier, a fait rimer espoir et sortie en plein air. Voici ses enfants, Amy et Marc-Antoine Chenel et leur belle création. 

«On pense fort aux agents correctionnels de notre ville qui sont touchés par le virus présentement! ��❤️» a ajouté Mme Mercier.
  

 

 

Pour mami et papi 

Plusieurs Québécois doivent tant bien que mal restés éloignés de leur famille en ces temps difficiles, quarantaine oblige. 

Pour Patricia Bélanger de Trois-Rivières, récemment de retour de Floride, recevoir ce chef-d’œuvre de ses petits enfants, Arnaud 4 ans et Julien, 2 ans, lui a fait le plus grand bien. 

 

 

De beaux moments en famille 

Pour Caroline Nolin de Beauport, la quarantaine rime aussi avec des moments précieux avec les siens. 

En ce temps de tourmente, on se retrouve pour des moments en famille, des moments remplis d'amour et de solidarité!   

 

 

 

Un cheval porteur d'espoir 

Finalement, Michael Trépanier, de la région de Québec, nous a fait parvenir «sa fierté», sa nièce prénommée Loriane, qui a décidé de transmettre son message d'une manière bien originale. 

Admettons-le, son ami ne semble pas s'en plaindre!