/news/coronavirus

Commerces et épiceries fermeront les dimanches

TVA Nouvelles et Patrick Bellerose

La plupart des commerces, dont les épiceries, fermeront dorénavant leurs portes les dimanches, a annoncé lundi le premier ministre François Legault.           

• À lire aussi: Trois nouveaux décès et 590 nouveaux cas en 24h  

• À lire aussi: 133 M$ pour les maisons d'hébergement  

• À lire aussi: Nouvelle plateforme pour l’école à la maison  

Tous les commerces à l’exception des stations-services, des dépanneurs, des pharmacies et des commandes à emporter dans les restaurants fermeront donc leurs portes les dimanches durant tout le mois d’avril.          

Cette mesure entrera en vigueur dans le but d'offrir un «repos» aux employés de ces commerces, surtout ceux des épiceries. Les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) avaient déjà adopté cette journée de congé dominicale dans les dernières semaines afin d'offrir du répit à leurs employés. 

«Je sais qu'il y a beaucoup de monde qui ont travaillé sept jours sur sept, ils commencent à être fatigués», a reconnu le premier ministre lors de sa mise à jour quotidienne. 

Déjà, son gouvernement avait décrété une pause de toutes les entreprises non essentielles jusqu’au 13 avril, ainsi que la fermeture des centres d’achats, salles de restaurants et salons de coiffure jusqu’au 1er mai. 

  

  

François Legault a aussi réitéré l'importance de laisser les masques N-95 et le matériel médical au personnel du réseau de la santé. «Un agent de sécurité qui porte un masque N-95, c'est du gaspillage», a laissé entendre le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.        

Québec évalue d'ailleurs la possibilité, comme d'autres pays, de réutiliser les masques N-95 après les avoir désinfectés.         

Plus tôt dans la journée, Québec a dévoilé sa nouvelle plateforme web éducative destinée aux élèves confinés à la maison en raison de la suspension des classes pour limiter la propagation de la COVID-19.         

Le gouvernement a aussi annoncé une aide d’urgence de 133 millions $ aux ressources en hébergement pour les personnes aînées et les personnes vulnérables.        

Aider les agriculteurs  

Malgré la crise qui prend de l’ampleur au sud de la frontière, François Legault ne craint pas que des fournisseurs américains ne puissent plus alimenter les épiceries et autres commerces du Québec.  

Par contre, son gouvernement planche sur une politique d’achat local pour relancer l’économie après la crise. «On est en train de mettre en place de fortes mesures pour cet été pour aider nos agriculteurs. Donc, on veut essayer d'annoncer une espèce de boni pour les employés, pour les personnes qui accepteront d'aller travailler dans les champs», a confié le premier ministre.  

De plus, Québec fera la promotion de l’achat local dans les prochains mois, a-t-il ajouté. «Donc, il faut aller aider nos agriculteurs, et il faudra effectivement avoir plus de produits qui viennent d'ici plutôt que des États-Unis», dit M. Legault.  

Au Québec, en date du 30 mars 2020, 13h, la situation est la suivante :  

- 3430 cas confirmés (augmentation de 590)              

- 25 décès (augmentation de 3)              

- 235 personnes hospitalisées (augmentation de 43)               

- 78 personnes aux soins intensifs (augmentation de 6)

Dans la même catégorie