/news/coronavirus

La police ne contrôle pas les joggeurs, assure la mairesse Plante

TVA Nouvelles

Les Montréalais ont besoin de bouger surtout en temps de confinement. De plus en plus de coureurs prennent d’assaut les rues et les trottoirs pour se changer les idées et se tenir en forme. Des rumeurs ont circulé sur le fait que les agents du SPVM les contrôlent afin de savoir s’ils s’aventurent trop loin de la maison.    

«Pour l’instant, nous ne sommes pas dans ce genre de contrôle. C’est une rumeur. La police a autre chose à faire que contrôler les joggeurs», insiste la mairesse de Montréal.   

Par contre, Valérie Plante rappelle que la Dr Mylène Drouin, directrice de la Santé publique de Montréal, demande aux coureurs et aux marcheurs de demeurer dans leur quartier.    

«Ce n’est pas le temps de prendre une marche (ou de jogger) à l’autre bout de la ville. Rester autour de chez vous que ce soit pour votre petit bol d’air et pour aller faire des courses à l’épicerie», demande Mme Plante.   

Des scénarios en matière de sécurité et santé publiques sont étudiés par la Ville de Montréal, mais rien pour le moment concernant les libertés des joggeurs et marcheurs.    

«Je veux protéger la collectivité en minimisant les impacts sur les libertés individuelles. On n’est pas rendu à augmenter les restrictions sur les libertés individuelles. On compte sur la collaboration de tout le monde», conclut Valérie Plante.   

*** Voyez l'entrevue intégrale de la mairesse Plante dans la vidéo ci-haut