/news/world

Plus de 3000 morts de la COVID-19 aux États-Unis

Agence France-Presse

Le nombre des décès provoqués par la pandémie de coronavirus aux États-Unis a dépassé les 3000 lundi soir, tandis que le nombre de cas recensés passait à plus de 164 000, selon l'université Johns Hopkins, dont les chiffres, actualisés en continu, font référence.      

• À lire aussi: EN IMAGES | Le navire-hôpital de 1000 lits arrivé à New York  

• À lire aussi: Les Etats-Unis vont envoyer 100 millions de dollars de matériel médical à l'Italie  

Les États-Unis sont, de loin, le pays au monde répertoriant le plus grand nombre de cas confirmés (143 274), pour 3040 morts. La barre des 2000 morts avait été franchie samedi.    

«Le virus a un temps d'avance sur nous depuis le premier jour», a déclaré lundi le gouverneur de l'État de New York Andrew Cuomo lors d'un point presse. «On ne gagne jamais à essayer de rattraper son retard. Il faut planifier pour dans deux, trois, quatre semaines, lorsque ce sera le pic (de l'épidémie), et être sûr qu'on sera alors en position de gagner la bataille».    

Bill de Blasio a souligné que sa ville avait encore besoin en urgence, rien que pour tenir la semaine, de quelque 400 respirateurs artificiels et de renforts de personnel médical.   

«La semaine dernière, on avait probablement environ 50% de patients avec le coronavirus. Cette semaine, on est passé à 75%. Maintenant on est à 85-90%», indiquait ce weekend à l'AFP le docteur Shamit Patel, qui travaille aux urgences du groupe hospitalier Mount Sinai à Manhattan. «Nous ne sommes pas encore au bout de nos capacités, mais nous nous y préparons».   

Cette aggravation de la situation a poussé Donald Trump à prolonger jusqu'à fin avril les consignes de confinement et de restrictions visant à ralentir la propagation du coronavirus, plutôt que de les alléger d'ici Pâques, le 12 avril, comme il l'avait espéré.