/finance/homepage

COVID-19: les vacances de la construction annulées?

Martine Jolicoeur | Le Journal de Montréal

Photo Stevens Leblanc

Le gouvernement du Québec réfléchit à la possibilité d’annuler les traditionnelles vacances de la construction de cet été, dans un geste sans précédent visant une relance rapide de l’économie, a appris Le Journal.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Les derniers développements sur le coronavirus du 30 mars

• À lire aussi: François Legault dit non aux travailleurs de la construction

Le ministre du Travail, Jean Boulet, en a fait l’annonce lundi matin, au cours d’une rencontre téléphonique de consultation à laquelle étaient conviés les principaux représentants de l’industrie de la construction au Québec.  

Avec 50 milliards $ de dépenses et 190 000 travailleurs, l’industrie de la construction du Québec représente de 12 % à 13 % du produit intérieur brut de la province.    

  • Écoutez l'entrevue du président de la CSN-Construction avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:  

 

Le gouvernement Legault envisage de mettre à contribution son énorme force de travail pour propulser l’économie du Québec, une fois le pire de la crise du coronavirus passée.   

Le patronat en faveur  

Lors de cette rencontre, le ministre du Travail a tenté d’obtenir le pouls des syndicats et associations patronales (APCHQ, ACRGTQ, ACQ, etc.) sur la question. Selon nos sources, si le patronat s’est montré favorable à cette idée d’annuler les vacances de l’été 2020 dans la construction, les associations de travailleurs représentées se sont montrées quant à elles beaucoup plus réservées.  

« Ma première réaction est qu’une telle décision peut être lourde d’impact sur les travailleurs et leur famille, a déclaré Pierre Brassard, président de la CSN-Construction. Il faut réaliser que le confinement actuel n’est en rien comparable à des vacances. C’est vrai pour tous les travailleurs, incluant ceux de la construction. »  

Quoi qu’il en soit, la CSN a lancé lundi après-midi une consultation électronique afin de connaître l’opinion générale de ses membres. Comme les autres centrales syndicales consultées (FTQ, SQC, CSD, etc.), la CSN entend transmettre l’opinion générale des membres au ministre d’ici deux jours. Un tel précédent, croit-on, pourrait ouvrir la porte à l’adoption de mesures similaires dans d’autres secteurs d’activités, comme la santé, la sécurité publique, ou l’enseignement.    

Par ailleurs, selon nos sources, M. Boulet aurait profité de cette réunion pour sonder l’opinion générale de l’industrie sur la possibilité de permettre le versement anticipé des allocations de vacances aux travailleurs de la construction qui en feraient la demande. Si François Legault a rejeté l’idée jeudi, une ouverture subsisterait donc du côté du ministère.

Dans la même catégorie