/news/coronavirus

Une pénurie de certains équipements d'ici 3 à 7 jours

Marc-André Gagnon | Journal de Montréal

Alors que le Québec connait sa plus forte hausse d’infections à la Covid-19 – maintenant plus de 4 000 cas –, le premier ministre François Legault prévient que la réserve de certains équipements de protection pourrait être épuisée d’ici 3 à 7 jours.  

Après avoir affirmé au début de la semaine dernière que le Québec avait tout «ce qu’il faut» à « court » et «moyen terme», le gouvernement Legault sonne l’alarme quant à la disponibilité des masques, notamment.  

Pour le gouvernement, il s’agit «actuellement» d’une «grande priorité», a assuré M. Legault, lors de son point de presse quotidien aux côtés du directeur national de santé publique, Horacio Arruda et de la ministre de la Santé, Danielle McCann.  

«Chaque jour, on fait le point de façon très détaillée avec le ministère de la Santé, avec le secrétaire général du gouvernement qui est aussi impliqué, et je veux aujourd'hui être clair, je veux vous dire la vérité : pour certains équipements, on en a pour trois à sept jours», a déclaré le premier ministre.  

«C'est quand même serré, a-t-il admis. Par contre, on a des commandes qui devraient arriver dans les prochains jours et on a bon espoir d'être capables de passer à travers. Donc, je ne veux pas inquiéter personne.»  

  

  

Une « course aux équipements »  

M. Legault a rappelé que le Québec n’est pas la seule administration dans la «course aux équipements de protection».  

«Dans plusieurs États aux États-Unis par exemple, personne ne s'attendait à ce qu'on utilise autant de masques», a dit le premier ministre.  

Pour les masques N95, qui permettent de filtrer les particules virales, «on demande aux gens maintenant de les désinfecter, donc, de les réutiliser», a indiqué la ministre McCann.  

«Actuellement, on utilise 10 fois plus d'équipements qu'en temps normal, a-t-elle souligné. Alors, ce qu'on utilisait en une année, on l'utilise en quatre semaines à peu près.»  

Le premier ministre en a profité pour saluer des entreprises québécoises comme Jean Coutu, qui a remis 1,3 million de masques au gouvernement.  

M. Legault a toutefois dû corriger le tir après avoir affirmé que l’Ontario avait accepté de lui «transférer» certains équipements, une affirmation aussitôt niée par son «ami Doug Ford». Sur Twitter, M. Legault a finalement remercié son homologue ontarien pour l’avoir «mis en contact avec un de leur fournisseur de matériel médical».  

  

  

Peu de gens aux soins intensifs  

Quant au bilan, le premier ministre a déploré mardi 6 nouveaux décès liés au coronavirus, ce qui porte le total à 31 morts au Québec depuis le début de la pandémie.  

On compte désormais 4 162 cas à travers la province, soit une hausse de 732 cas par rapport à la veille.  

Le nombre de gens hospitalisés a aussi grimpé de 51 pour atteindre 286. Parmi eux, on en retrouve quatre de plus aux soins intensifs, sur un total de 82.  

«C’est vraiment la bonne nouvelle du jour, très peu de gens qui sont aux soins intensifs», a souligné M. Legault.  

Plus de 400 résidences pour aînés touchées  

Des cas de COVID-19 ont été détectés dans au moins 410 établissements où résident des aînés au Québec. En conférence de presse, le directeur national de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda, a précisé la répartition de ces cas soit 184 cas dans des CHSLD, 114 dans des résidences pour personnes âgées, 59 dans des ressources intermédiaires et 53 dans des milieux de vie autres pour aînés.  

Montréal est la ville canadienne la plus affectée  

Avec près de 2000 cas confirmés de COVID-19 à Montréal selon le plus récent bilan des autorités, la métropole du Québec compte à elle seule presque le quart des personnes infectées au pays. Les quartiers de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et de Côte-Saint-Luc sont les plus touchés par le virus et comptent respectivement 182 et 120 cas.  

Avec la collaboration de Vincent Larin, Agence QMI

Dans la même catégorie