/news/coronavirus

Facebook : des outils d'entraide renforcés

Agence France-Presse

Facebook a annoncé mardi l'activation d'un outil d'entraide, baptisé « Communauté d'aide », dans son « Centre d'information sur la COVID-19 », où les utilisateurs peuvent se renseigner sur la pandémie et proposer ou demander de l'aide en cas de besoin.

• À lire aussi: Au tour de Facebook et Instagram de sévir contre Bolsonaro

Dans cet onglet, on trouve déjà des requêtes et des propositions liées à la crise sanitaire et économique.

Des particuliers offrent de faire des courses pour les personnes vulnérables qui préfèrent ne pas sortir de chez elles et des associations cherchent des volontaires pour nourrir des personnes sans domicile fixe, par exemple.

L'outil « Communauté d'aide » est censé faciliter ce type d'échanges et d'actions, dans un rayon de 80 à 100 km autour de chez soi. Les utilisateurs peuvent définir ce rayon.

Ils pourront aussi s'en servir pour faire des dons à des associations locales ou internationales, comme la fondation des Nations Unies et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Facebook s'est déjà engagé à leur remettre 20 millions de dollars.

« Nous travaillons depuis environ deux semaines sur cette fonctionnalité », a indiqué à l'AFP Fidji Simo, la cheffe de l'application.

À ce stade, près de la moitié des humains sont appelés à rester chez eux pour freiner la propagation du coronavirus, et le niveau d'utilisation des plateformes et d'appels audio ou vidéo passés via WhatsApp et Messenger (les messageries de Facebook), a explosé.

Le géant technologique se retrouve au coeur de la crise, avec la responsabilité d'assurer tous ses services habituels et des fonctions supplémentaires, tout en luttant contre la désinformation, malgré les contraintes: la plupart de ses employés travaillent de leur foyer et les recettes publicitaires sont affectées.

La « Communauté d'aide » va être installée dans les jours qui viennent dans plusieurs pays, dont les États-Unis et la France, et plus largement dans les semaines suivantes.

Elle avait été lancée pour la première fois en 2016 pour contribuer aux efforts de secours après des catastrophes naturelles et réactivée ensuite lors de crises comme les incendies en Australie.

Le « Centre d'information sur la COVID-19 » de Facebook a été déployé dans une trentaine de pays.

« À ce stade nous avons connecté plus de 1 milliard de personnes avec des ressources des autorités de santé via notre Centre d'informations et des fenêtres éducatives en pop-up sur Facebook et Instagram », estime le réseau social. « Plus de 100 millions de ces personnes ont cliqué sur les liens pour en savoir plus. »