/finance/homepage

Inondations printanières: des pompes et du matériel pour des digues temporaires

Elsa Iskander | Agence QMI

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

La Ville de Montréal commence à se préparer pour de possibles inondations printanières, en achetant du matériel pour construire des digues temporaires et en louant des pompes.

Le comité exécutif de la Ville devrait avaliser mercredi des dépenses de 2 millions $, pour donner suite aux demandes de l’organisation de sécurité civile de l’agglomération de Montréal.

En raison des mesures prises pour ralentir la propagation du COVID-19, les villes et arrondissements pourraient manquer de main-d’œuvre, d’après les documents officiels.

«De plus, une grande incertitude plane au sujet de la possibilité que l’agglomération de Montréal soit affectée par des crues printanières et sur le possible effet aggravant que pourrait représenter le niveau d’eau élevé actuel du fleuve Saint-Laurent sur les niveaux d’eau dans le lac des Deux Montagnes et la rivière des Prairies», souligne-t-on.

Dans ce contexte, l’achat de matériel et d’équipement pour faire face à de possibles inondations doit se faire «le plus rapidement possible», plaide le Service de sécurité incendie de Montréal.

Un état de situation de la Communauté métropolitaine de Montréal, en date du 30 mars, note que le mois de mars a été très pluvieux. «À l’heure actuelle, nous sommes en période de début de crue du printemps, et ce sont les précipitations importantes du mois de mars qui ont provoqué le rehaussement du niveau d’eau des cours d’eau locaux», a indiqué Pierre Dupuis, spécialiste hydraulicien.