/news/coronavirus

Nouvelles mesures de sécurité pour les infirmières

Agence QMI

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a conclu un accord lundi avec le gouvernement du Québec pour mettre en place des mesures d’urgence pour protéger les personnels soignants, comme les infirmières et inhalothérapeutes, contre la COVID-19.   

«Le gouvernement s’est rendu à l’évidence que protéger celles qui sont au cœur de l’offensive contre la maladie était fondamental, a indiqué par voie de communiqué Nancy Bédard, présidente de la FIQ. Il en va de la santé et de la sécurité des professionnelles en soins, mais aussi de celles de leurs patients et des membres de leurs familles.»   

Parmi les mesures, le personnel pourra obtenir des uniformes qui seront fournis et entretenus par l’employeur dans les secteurs priorisés comme l’urgence, les soins intensifs ou les unités dédiées à la COVID-19, ainsi que les CHSLD où il y a un foyer d’infection.   

Une allocation repas de 15 $ sera aussi accordée aux personnes en heures supplémentaires, ainsi qu’une allocation-garderie de 30 $ pour ces mêmes personnes, ainsi que ceux travaillant la nuit et la fin de semaine.   

Les femmes enceintes ne pourront plus travailler en milieu de soins et les professionnels immunodéprimés ou âgés de plus de 70 ans qui n’ont pu être réaffectés garderont leur rémunération.   

L’entente est prévue pour durer six mois et pourra être prolongée.