/news/world

Pétrole: Trump prêt à intervenir dans la querelle entre Moscou et Ryad

Agence France-Presse

Donald Trump s'est dit une nouvelle fois mardi prêt à intervenir dans la guerre des prix du pétrole que se livrent la Russie et l'Arabie Saoudite.

• À lire aussi: L'Alberta investit 1,5 milliard $ dans l'oléoduc Keystone XL

• À lire aussi: Le pire trimestre du Dow Jones depuis 1987

Le président américain a affirmé qu'il avait longuement discuté de la chute des prix du pétrole avec son homologue russe Vladimir Poutine, mais aussi avec le prince héritier du royaume wahhabite, Mohammed ben Salmane, lors de deux récentes conversations téléphoniques.

«Nous avons eu une excellente conversation avec le président Poutine. Nous avons eu une grande conversation avec le prince héritier», a dit Donald Trump au cours de son point de presse désormais quotidien et essentiellement consacré à la pandémie de COVID-19.

«Les deux pays en parlent entre eux et je peux me joindre aux discussions si besoin au moment approprié», a déclaré le président, soulignant le dilemme des États-Unis: la baisse des prix à la pompe profite aux consommateurs, mais la chute du prix du pétrole met en danger tout le secteur pétrolier américain.

Les prix du pétrole, qui ont atteint lundi un plus bas en 18 ans, ont aussi enregistré le plongeon mensuel et trimestriel le plus important de leur histoire.

Déjà affectés par la crise économique provoquée par la pandémie, les prix de l'or noir on dévissé quand l'Arabie saoudite a annoncé qu'elle était prête à inonder le marché.

La Maison Blanche avait indiqué lundi, à l'issue de la conversation téléphonique entre MM. Poutine et Trump, que les deux dirigeants s'étaient accordés sur «l'importance de la stabilité dans le marché international de l'énergie».