/news/coronavirus

Trois nouveaux centres pour itinérants ouvrent leurs portes

Guillaume Pelletier | Agence QMI

Alors qu'un bond de 19 % du nombre de cas de la COVID-19 a été recensé dans la métropole dans les 24 dernières heures, la Ville de Montréal a annoncé l'ouverture de plusieurs nouveaux centres pour accueillir les personnes en situation d’itinérance.  

Dès mardi, des centres de jour extérieurs situés à la Place du Canada, au parc Jeanne-Mance et à proximité de l'aréna Francis-Bouillon seront ouverts. Au total, ce sont plus de 350 nouvelles places qui viendront bonifier les sites déjà aménagés au square Cabot et à la place Émilie-Gamelin.  

Un nouveau refuge d’hébergement de nuit de 50 places pour hommes ouvrira ses portes au Marché Bonsecours mardi et un refuge de 60 places mixtes suivra jeudi au centre Jean-Claude Malépart.  

«On ne veut pas que ça devienne une crise sociale, tout le monde doit avoir un toit», a indiqué la mairesse Valérie Plante lors de l'annonce mardi. «La situation évolue rapidement, on est dans un long marathon où tout le monde doit y mettre du sien», a-t-elle ajouté.  

À ces sites d’hébergement, la Ville ajoutera une cantine mobile afin de rejoindre les itinérants des arrondissements périphériques au centre-ville.  

Contrairement à ce qui a été annoncé lundi, la Santé publique n'a recensé qu'un seul cas de coronavirus au sein de la population itinérante à Montréal. Malheureusement, la personne est décédée dimanche des suites du virus.  

«On déplore un décès et un seul cas positif parmi la communauté itinérante de Montréal. L’homme vivait dans un studio de La Maison du Père et dont les conditions de santé étaient déjà précaires», a expliqué Julie Grenier, directrice adjointe partenariat au CIUSSS. 

«En ce qui a trait aux questions qui touchent la santé des itinérants, il faut savoir que l’ancien hôpital Royal Victoria va ouvrir ce soir à 18h pour les personnes qui seraient testées positives. Elles pourront être reçues là-bas. Et nous avons aussi un hôtel pour les itinérants au centre-ville en attente de résultats», ajoute Mme Grenier.

100 lits au Royal-Victoria  

Une centaine de lits ont été aménagés dans l'ancien hôpital Royal-Victoria pour recevoir les personnes vulnérables les plus âgées infectées à la COVID-19. Personne n'a eu besoin de recourir à ce service pour le moment, selon le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.  

L’Hôtel l’Abri du voyageur, aménagé dimanche pour héberger les personnes itinérantes en attente de résultats de tests de la COVID-19, comptait cinq personnes en milieu d'après-midi mardi. Situé dans le Quartier des spectacles, il a une capacité d'accueil de 30 lits.  

Depuis le début de la crise, de nombreuses ressources pour les itinérants ont dû couper des services ou fermer leurs portes pour éviter la contagion. Par exemple, la Mission Old Brewery a dû couper 300 de ses 1000 lits.