/news/coronavirus

40 M$ pour le service aérien régional essentiel

Agence QMI

View of a gray airplane wing through the aircraft window

Vladimir Gerasimov - stock.adobe.com

Le gouvernement du Québec versera 40 millions $ afin de maintenir des liaisons aériennes essentielles vers des régions isolées au moment où les déplacements sont limités pour éviter la propagation de la COVID-19.

Le gouvernement met ainsi en place un programme qui s'adresse aux transporteurs aériens régionaux qui desservent les Îles-de-la-Madeleine, la Basse-Côte-Nord, l'île d'Anticosti, le territoire d'Eeyou Istchee Baie-James, Schefferville, le secteur de Fermont et le Nunavik.

Ceux-ci pourront donc continuer d’acheminer les marchandises de première nécessité et du personnel affecté aux services essentiels dans ces régions isolées et assurer le transport vers les grands centres des patients nécessitant des soins médicaux.

Il leur permettra d’obtenir une aide financière pour couvrir l'entièreté d'un déficit d'exploitation pour les liaisons vers ces territoires, et ce depuis le 13 mars 2020, date du décret de l’état d’urgence sanitaire au Québec.

«En cette période d'urgence sanitaire liée à la COVID-19, il est primordial pour notre gouvernement d'assurer le transport lié aux biens et aux services essentiels dans toutes les régions du Québec. C'est pourquoi nous agissons rapidement afin de soutenir les acteurs du transport aérien régional dans leurs opérations auprès des communautés présentement isolées», a indiqué le ministre des Transports, François Bonnardel, par voie de communiqué, mercredi.