/news/coronavirus

Résidences pour aînés: Legault hausse le ton

Marc-André Gagnon | Bureau parlementaire

Près du quart des résidences de personnes âgées au Québec sont affectées par le coronavirus, s’inquiète le premier ministre François Legault, qui ignore toujours quand la hausse des cas d'infection commencera à fléchir.  

• À lire aussi: Trudeau ne peut pas garantir l'approvisionnement d'équipement médical  

• À lire aussi: Deux nouveaux décès et 449 cas supplémentaires au Québec  

• À lire aussi: Le gouvernement Legault l’a «échappé», selon la FIQ  

« Ma grande inquiétude, actuellement, concerne les résidences de personnes âgées. Sur à peu près 2200 résidences, on en a 519 où on a au moins un cas », a souligné M. Legault, lors de son point de presse quotidien.  

« Les histoires les plus à risque actuellement, c'est dans les maisons où vivent les personnes âgées, puis c'est là qu'on va avoir des cas puis, malheureusement, des mortalités », a indiqué à son tour le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda.  

Malgré une série de mesures déjà mises en place pour protéger les aînés, les autorités ont ainsi dû hausser le ton, mercredi.  

«On va être plus sévères»  

Une importante réorganisation du travail auprès des aînés se prépare, afin d’éviter les déplacements d’une résidence à l’autre. « Là, on va être encore plus sévères pour les entrées et les sorties dans chaque résidence », a prévenu le premier ministre.  

Le gouvernement incite fortement tous les préposés qui le peuvent à dormir dans un hôtel aux frais de l’État. Des bonifications de salaires sont aussi à venir.  

L’objectif? «Réduire les possibilités d'avoir du personnel qui est infecté puis qui vient travailler dans la résidence de personnes âgées», a résumé M. Legault.  

 

Près de 500 nouveaux cas  

Les autorités ont rapporté mercredi près de 4611 cas de coronavirus à travers la province, soit 449 personnes infectées de plus que la veille. C’est pratiquement la moitié de l’ensemble des nouveaux cas détectés à travers le Canada depuis mardi.  

M. Legault a déploré deux nouveaux décès, portant le bilan à 33 morts. Le nombre de personnes hospitalisées demeure relativement stable, à 307, en hausse de 21. Léger encouragement : aucun patient de plus n’a été transféré aux soins intensifs, où on retrouvait mercredi 82 personnes.  

Le premier ministre a promis de bientôt dévoiler le scénario « le plus probable » de progression du nombre de cas au Québec, qui permettrait d'identifier à quel moment le pic de l’épidémie sera atteint.  

« Mais ça reste des probabilités. Je pense qu'il n'y a pas personne dans le monde qui est capable de dire avec précision quand va arriver ce sommet », considère-t-il.

Dans la même catégorie