/news/coronavirus

Front commun pour encourager l'achat local

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Montréal

«Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas se serrer la main qu’on ne peut pas se serrer les coudes!» Une vingtaine d’entreprises et d’organisations du Québec frappées par la COVID-19 se retroussent les manches et font front commun pour encourager l’achat local.   

Au cours des derniers jours, avec les mesures instaurées pour contrer la propagation du virus, plusieurs compagnies se retrouvent maintenant avec une santé fragile et devant un avenir incertain. 

  «Ce sont des moments difficiles, mais si on veut sortir forts de cette crise, il faut se serrer les coudes et s’encourager mutuellement», répond au Journal Serge Harnois, PDG et copropriétaire de Harnois Énergies.   

Cette dernière, spécialisée en distribution de produits pétroliers, sera privée d’environ 80 millions $ de ventes durant les trois semaines de «pause du Québec». Ce sont plus ou moins 150 travailleurs sur 1000 dans l’organisation qui sont aujourd’hui au chômage.   

  

  

«Cela va être vraiment toffe»   

La direction, qui estime avoir les reins assez solides pour passer à travers cette crise, est d’avis que ce ne sont toutefois pas toutes les entreprises qui parviendront à traverser cette tempête historique.   

«Cela va être vraiment toffe», concède le patron. Pour ceux qui éprouvaient déjà des difficultés, cela risque d’être le coup de mort», poursuit-il.   

D’où l’importance, estime-t-il, que les gens fassent preuve de solidarité et qu’ils misent sur les produits locaux pour soutenir les enseignes de la province. Un message qui a également été lancé par le premier ministre du Québec, François Legault.   

  

  

Mouvement #OnSeSerreLesCoudes   

Elles sont 19 entreprises et organisations d’ici à participer au lancement du mouvement #OnSeSerreLesCoudes. Dans le cadre de cette initiative, elles feront la promotion de la marchandise d’une autre compagnie et inviteront les consommateurs à en acheter.   

Avec cette offensive, ces gens d’affaires espèrent faire également connaître de nouveaux produits aux Québécois. Plusieurs autres initiatives du genre ont été lancées au cours des derniers jours.   

Le pouvoir des consommateurs   

Pour la direction de la microbrasserie Les Brasseurs du Nord, l’avenir de certaines entreprises dépend maintenant des gestes des consommateurs.   

«On vit des moments difficiles. Les consommateurs ont un gros pouvoir. Lorsqu’ils vont à l’épicerie, ils ont des choix à faire. Ces décisions peuvent faire une grosse différence qui peut permettre à des compagnies de maintenir des emplois et même de survivre», souligne Sébastien Paradis, PDG pour Les Brasseurs du Nord/Bière Boréale.   

Ils font front commun  

Boréale (Les Brasseurs du Nord)   

Cidrerie Om   

Distillerie Noroi   

Fenplast   

Guru   

Harnois Énergies   

La Cage — Brasserie sportive   

Laitues Mirabel   

Aliments du Québec   

Les Producteurs de lait du Québec    

Les Fromages d’ici   

Les Aliments Lesters Ltée   

Location d’outils Simplex   

Maison Orphée   

Mamzells   

Pommes Qualité Québec   

Québec Bio   

Ricardo Media   

Stefano Faita (Aliments Faita Forgione)   

Dans la même catégorie