/news/coronavirus/cavabienaller

Des chansonniers chantent pour les aînés confinés

Simon Dessureault et Alex Drouin

De nombreux ainés confinés à leurs résidences à cause des mesures pour lutter contre la COVID-19 ont eu droit à toute une surprise cette semaine quand des chansonniers au grand coeur leur ont offert un spectacle extérieur pour les sortir de leur isolement.    

«Ça fait un mois qu’on est enfermés... à vrai dire on ne compte plus les jours, ça nous a vraiment fait du bien», se réjouit Marcel Beaulieu. L’homme de 86 ans a regardé le spectacle de 25 minutes du chansonnier Gilles Girard, qui a fait le tour des quatre façades de la résidence Domaine Lanaudière à Mascouche mercredi pour donner quatre spectacles, entre 14h et 15h15.    

C’est plus de 200 aînés installés sur leur balcon qui ont eu droit à la prestation extérieure d’une trentaine de chansons.    

«C’était le plus beau spectacle de ma vie, ça fait chaud au coeur», a pour sa part soutenu la femme de Marcel, Raymonde Beaulieu, 83 ans.     

«Ça va aller! a de son côté affirmé Solange Asselin, 82 ans, qui dansait énergiquement sur son balcon comme les autres résidents. C’est plaisant que des gens viennent nous voir pendant qu’on est confinés.»    

Les années 1950    

Gilles Girard a donc chanté des chansons des années 1950 telles Ma mère chantait de Fabienne Thibeault, Twist and shout des Beatles et Le Yaya de Joël Denis, alors que des employés, respectant le 2 mètres de distanciation, dansaient sur le bord de la scène montée par le chanteur de 53 ans.    

«Ces personnes sont pris en-dedans, elles ne peuvent pas faire d’activités sociales, a dit le chanteur qui a avoué que c’est son épouse qui a eu l’idée de ce spectacle. Le but premier était de les désennuyer.»    

Résidence en contrôle    

Sophie Poliquin, responsable des loisirs du Domaine Lanaudière, était pour sa part émerveillée après le premier spectacle.    

«Les résidents étaient contents parce qu’ils le connaissent, il chante ici des fois, a expliqué Mme Poliquin. Ce n’est pas facile pour eux d’être isolés.»    

Mme Poliquin a ajouté que la résidence de Mascouche de 211 aînés n’a pas été touchée par un cas de COVID-19, jusqu’à présent.    

«On est toujours en mode prévention et on se croise les doigts pour que personne ne soit infectée ici», a-t-elle ajoutée.    

En Estrie aussi   

Un auxiliaire familial qui travaille dans quelques CLSC de l’Estrie et qui est chanteur les fins de semaine a aussi fait un beau geste samedi dernier alors qu’il a chanté dans la cour d’une résidence pour personnes âgées de Sherbrooke.    

«Je voulais apporter du bonheur et de la joie aux personnes qui sont isolées», confie Yves Gagnon.    

Depuis environ 30 ans que l’homme de 56 ans pousse la note chez lui, dans son salon. Il anime également des soirées karaoké depuis une dizaine d’années.     

Ils étaient environ une quinzaine de personnes dans le stationnement des Résidences Soleil Manoir du Musée, de Sherbrooke, qui étaient assisses sur leur chaise qu’ils avaient apportée à l’extérieur en plus de la dizaine d’autres installées sur leur balcon pour écouter le chanteur.     

«Ils étaient très heureux de m’entendre et semblaient oublier ce qui se passait [avec le virus]», soutient le quinquagénaire. Cette envie de commettre ce beau geste lui est venue de façon spontanée et qu’il a eu l’accord de la direction de l’établissement afin de s’y donner en spectacle.    

Pendant environ une heure, M. Gagnon a interprété des chansons de Ginette Reno et de Luis Mariano pour ne nommer que ceux-là.    

«C’était des chansons dans leur époque et ils auraient aimé que je continue. J’ai même fait un rappel», dit-il avec fierté.    

La vidéo qu’il a mise sur sa page Facebook a été vue un peu plus de 16 500 fois et a récolté un peu moins de 200 commentaires positifs mercredi.    

Faire comme lui    

En entrevue téléphonique avec Le Journal, Yves Gagnon a mentionné qu’il aimerait que d’autres chanteurs de la province imitent le geste qu’il a commis.    

«C’est certain qu’il faut respecter les mesures d’hygiène, mais si d’autres ont envie de le faire, qu’ils le fassent puisque ça apporte beaucoup de réconfort à ces personnes», souligne-t-il.    

Au moment d’écrire ces lignes, il était en attente de confirmations afin d’aller chanter pour d’autres résidences de personnes âgées au cours des prochains jours.    

«Si je pouvais, je chanterais pour eux tous les jours» confie-t-il.

Dans la même catégorie