/news/coronavirus

Submergé, le crématorium de Milan ferme ses portes

Agence QMI

Le plus grand crématorium de Milan a fermé ses portes jeudi, débordé par l'afflux de corps qu'il ne parvient plus à incinérer, a annoncé jeudi la municipalité de la capitale lombarde. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus 

• À lire aussi: Washington dément avoir acheté à la Chine des masques destinés à la France 

Selon le dernier bilan officiel, la pandémie de coronavirus a encore tué 760 personnes dans les dernières 24 heures en Italie, dont 366 en Lombardie, la région de Milan, la plus durement touchée. Depuis le début de la pandémie, plus de la moitié des décès en Italie (7 960 sur 13 915) ont été comptabilisés dans cette région du nord, poumon économique de la péninsule. 

Le principal crématorium de Milan a eu à gérer « une augmentation constante et progressive des corps en attente de crémation », a poursuivi la mairie. 

La municipalité a indiqué que le délai d'attente était de 20 jours. Si ce délai devait encore augmenter, cela causerait des « problèmes d'hygiène et sanitaires », selon la mairie, qui a indiqué que la structure n'accepterait plus de corps pendant un mois. 

La municipalité a précisé que 2 155 Milanais étaient décédés en mars, contre 1 224 sur la même période en 2019. 

« Nos services de pompes funèbres et nos employés des cimetières travaillent sans relâche, avec un sens aigu de leurs responsabilités », a commenté Roberto Cocco, responsable des services publics à la municipalité. 

Depuis une autre ville lombarde, Bergame, la plus touchée du pays, des corps ont été transportés par camions militaires vers d'autres régions du pays pour être incinérés.

Dans la même catégorie