/news/coronavirus

Accusé au criminel pour avoir toussé au visage d'un policier

Agence QMI

Darren Makowichuk/Calgary Sun

Un jeune Albertain ayant eu la brillante idée de tousser en direction d'un policier venu l'arrêter, jeudi, pourrait grandement alourdir son casier judiciaire.

• À lire aussi: 6 mois de prison pour avoir toussé sur un policier

Tout a commencé jeudi, vers 22 h 30, lorsque la police de Lethbridge, au sud de Calgary, a dû se rendre à une résidence pour une histoire de violence conjugale. Sur place, les agents ont trouvé le suspect, un homme de 27 ans, qui se trouvait en bris de probation.

Les policiers ont donc décidé de procéder à l'arrestation du suspect, ce qui n'a pas plu à ce dernier. «L'homme a été amené en détention et, pendant son arrestation, il a toussé directement au visage d'un policier en lui disant qu'il espérait qu'il serait infecté [par la COVID-19]», a détaillé la police de Lethbridge vendredi.

Le suspect a admis, après coup, avoir été en contact avec une personne qui se trouve en quarantaine en raison du coronavirus.

Ce geste pourrait coûter cher à l'homme. En plus de devoir affronter la justice pour des accusations de non-respect de ses conditions de libération, le suspect fait aussi face à un chef de voies de fait contre un agent de la paix, une accusation qui pourrait lui valoir, au maximum, cinq ans d'emprisonnement s'il est trouvé coupable.

L'homme est maintenu confiné derrière les barreaux en attendant la suite des procédures judiciaires.