/news/coronavirus

Le coût de la pandémie pourrait dépasser 4000 G$

Agence France-Presse

L'impact de la pandémie de coronavirus sur l'économie mondiale pourrait atteindre de 2 000 milliards à 4 100 milliards de dollars, soit 2,3% à 4,8% du PIB mondial, affirme vendredi dans un communiqué la Banque asiatique de développement (ADB). 

Cette estimation pourrait être sous-évaluée notamment car elle ne prend pas en compte «d'éventuelles crises sociales et financières ainsi que les effets à long terme sur les systèmes de santé et l'éducation» de la pandémie, selon l'organisation basée à Manille.  

Le cap du million de personnes testées positives au coronavirus dans le monde a été franchi jeudi et le nombre de décès a dépassé les 52 000.  

Selon l'ADB, la croissance en Asie devrait s'élever à 2,2% cette année, soit son rythme le plus lent depuis 1998. Cette année-là, elle n'avait pas dépassé 1,7% en raison de la crise financière asiatique. 

«Personne ne peut prédire l'ampleur de la propagation de la pandémie de COVID-19 ni sa durée», a souligné Yasuyuki Sawada, responsable économiste au sein de la Banque asiatique de développement (ADB). 

«La possibilité d'une grave crise financière ne peut être exclue», a-t-il ajouté.  

Ces prévisions tablent sur le fait que l'épidémie de coronavirus sera maîtrisée cette année et sur un retour à la normale en 2021.  

Cependant, un rebond de l'épidémie n'est pas exclu et son niveau de gravité demeure inconnu. 

Dans la même catégorie