/news/coronavirus/cavabienaller

Tablée des Chefs : 1$ par repas au profit des Banques alimentaires

TVA Nouvelles

La Tablée des Chefs et ses partenaires financiers, incluant Québecor, IGA et Centraide, lancent les Cuisines solidaires, une mobilisation d’envergure pour garnir les réfrigérateurs des Banques alimentaires du Québec (BAQ) en produisant plus de 800 000 repas, à l’heure de la crise de la COVID-19.

• À lire aussi: Saint-Hubert offre des repas et fait un don aux Banques alimentaires

La propagation du nouveau coronavirus a frappé durement les activités des organismes communautaires, dont plusieurs ont même dû fermer leurs portes par manque de ressources. 

Pour venir en aide aux banque alimentaires, la Tablée des Chefs, menée par son directeur général et fondateur Jean-François Archambault, a réuni de nombreux chefs à travers le Québec, dont Stefano Faita, Caroline McCann, Jérôme Ferrer et Ricardo Larrivée dans l’objectif de nourrir les gens dans le besoin, et ce, à compter de la mi-avril.

Jean-François Archambault et son équipe ont relevé, avec l’aide du ministère de l’Agriculture, le défi de lancer ce projet d’envergure alors que doivent être respectées de nombreuses règles d’hygiène pour se protéger de la COVID-19, au Québec.

« Il fallait d’abord vérifier si on pouvait ramener les cuisiniers dans leur cuisine de façon sécuritaire, a commenté le DG de la Tablée des Chefs en entrevue à TVA Nouvelles, vendredi. On travaillait déjà avec le ministère de l’Agriculture au niveau de l’hygiène et de la salubrité. »

« J’ai appelé le directeur Jean Bergeron, lui ai partagé l’idée et on a retravaillé une charte de sécurité alimentaire autour du projet. Il m’a donné le feu vert », s’est réjoui Archambault.

St-Hubert, les Canadiens et Ivanhoé Cambridge dans le coup

Plusieurs groupes de restauration ont aussi confirmé leur participation aux Cuisines solidaires, dont Les rôtisseries St-Hubert, Le Groupe Sportscene, les Canadiens de Montréal (Groupe CH) et les restaurants Normandin. En échange de chacune des portions préparées, 1 $ sera versé à aux établissements participants pour rémunérer les cuisiniers et leurs brigades.

Ivanhoé Cambridge, une filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, prêtera les cuisines de ses propriétés Fairmont le Reine Elizabeth et Fairmont le Château Frontenac pour assurer la production des plats. 

« On leur donne les aliments clés-en-main, a expliqué Jean-François Archambault. Je ne voulais pas leur demander rien d’autre que de revenir cuisiner et je voulais les rémunérer. Je voulais leur donner 1$ la portion. Un cuisinier peu faire 20 à 25 portions à l’heure. »

Un coup de main bienvenu de la part de Québecor

Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, se réjouit à l’idée de participer à l’opération et de déployer une contribution financière au profit des organismes communautaires, et donc des gens dans le besoin.

« La crise a encore accentué les besoins, a souligné M. Péladeau. Les banques alimentaires vont être de plus en plus sollicitées, compte tenu de l’environnement économique qui est plus qu’au ralenti. Cette sollicitation requiert de nouveau l’implication des entreprises et, dans cette crise, c’est pour nous un privilège d’y participer. Les entreprises au Québec sont également là pour soutenir cette solidarité qui nous caractérise. »

Ceux qui veulent soutenir la cause des Cuisines solidaires de la Tablée des Chefs et faire un don peuvent y procéder en visitant le www.tableedeschefs.org.

La Tablée des Chefs est un organisme de bienfaisance qui a pour mission de nourrir les personnes dans le besoin et développer l’éducation culinaire des jeunes.