/news/coronavirus

Des femmes infectées par la COVID-19 ont accouché au Québec

Kathryne Lamontagne | Le Journal de Montréal

GEN-CHU-SAINTE-JUSTINE

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

«Quelques» femmes déclarées positives à la COVID-19 ont donné naissance dans les hôpitaux du Québec sans complication importante, assure une gynécologue-obstétricienne de l’hôpital Sainte-Justine, à Montréal.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Tous les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Un couple de Floride meurt du coronavirus à six minutes d'intervalle

• À lire aussi: Volte-face sur les masques

«Je ne peux pas vous donner de détails sur les cas, mais il y en a eu quelques-uns. Pas beaucoup encore, et aucun cas sévère à ma connaissance chez les femmes enceintes», avance la Dre Isabelle Boucoiran, qui est aussi codirectrice du Centre d’infectiologie mère-enfant.    

Face à la pandémie, les hôpitaux et le ministère de la Santé ont rapidement mis en place des protocoles et des directives pour les accouchements. À Sainte-Justine, notamment, les circuits de soins sont différents pour les patientes atteintes de la COVID-19.   

«Il y a des circuits de soins bien tracés pour chaque catégorie de cas. Une femme enceinte positive ne sera pas prise en charge dans les mêmes salles d’accouchement qu’une femme négative», explique-t-elle.   

Le coronavirus se traduisant par des symptômes légers pour plusieurs, une femme déclarée positive pourrait tout de même avoir un accouchement standard.   

«Elles vont pouvoir accoucher comme tout le monde, mais il va falloir les prendre en charge pour ne pas mettre en danger le personnel soignant et les autres patients», avance la professionnelle.   

Appel à la transparence  

La Dre Boucoiran rappelle justement l’importance pour les femmes enceintes d’être transparentes sur leur état de santé. Le Journal révélait récemment le cas d’une femme potentiellement exposée à la COVID-19 qui avait accouché au CHUL à Québec sans avertir le personnel de sa situation.   

«C’est là où ça peut devenir dangereux, pour le personnel, mais aussi les patients, insiste-t-elle. Si on sait à l’avance qu’une femme est infectée, les mesures de protection qu’on a sont efficaces. C’est une responsabilité citoyenne. On a besoin de compter sur la population.»   

Nouveau-nés  

Impossible de savoir si des nouveau-nés ont contracté la COVID-19 de leur mère infectée. «Pour l’instant, ils ne sont pas testés systématiquement s’ils vont bien», résume-t-elle.   

Rassurante, la Dre Boucoiran ne s’attend pas à ce qu’il y ait de graves conséquences pour les enfants nés en bonne santé. «Il faut quand même se rendre compte qu’il y a beaucoup de virus et de bactéries qui sont transmis lors de l’accouchement aux bébés, sans que ça pose la plupart du temps problème», illustre-t-elle.

Dans la même catégorie