/news/coronavirus

En pleine forme et quand même jeté au tapis

Amélie St-Yves | Le Journal de Montréal

covid

Photo tirée de Facebook

Ce n’est pas parce qu’on est en pleine forme et dans la fleur de l’âge que la COVID-19 ne peut pas nous jeter à terre au point d’avoir peur d’y passer, prévient un homme qui sort d’une hospitalisation de quatre jours.  

• À lire aussi: COVID-19: le Canada compte plus de 12 000 cas confirmés

« Ce n’est vraiment pas une grippe. C’est gigantesque comment c’est fort », confie Éric Therrien au bout du fil, essoufflé à simplement parler.  

Le quarantenaire, de retour chez lui après avoir été hospitalisé quatre jours, a hâte de revoir son fils de huit ans. Il devra toutefois prendre son mal en patience, le temps d’être complètement remis de la COVID-19.  

« Ça ne me dérange pas de faire un trois semaines à la maison. Je pensais mourir », confie-t-il.  

L’homme de Saint-Hubert croit avoir contracté le coronavirus lors de ses derniers quarts de travail dans les bars, en tant que DJ Uppercut.  

Normalement, il s’entraîne au gym quatre ou cinq fois par semaine et fait attention à ce qu’il mange. Ça ne l’a pas empêché d’être foudroyé par une forte fièvre le jeudi 19 mars, en sortant d’un bain chaud.  

Ça se dégrade  

« Je suis allé sous les couvertures pendant au moins deux heures et le froid ne passait pas », raconte-t-il.  

Son état a continué à se dégrader malgré une prescription de pénicilline.  

« Je suis monté jusqu’à 39,6 de fièvre, avec étourdissements. Je me sentais vraiment partir. Je toussais, je m’étouffais. J’avais de la misère à respirer », poursuit-il.  

Les radiographies faites à l’Hôpital Charles-Le Moyne de Longueuil, le 20 mars, ont révélé une pneumonie avec des taches blanches. Puis, il a passé le test de la COVID-19. Il est retourné chez lui avec de la médication.  

« La bataille a vraiment commencé là. Rendu chez moi, je ne filais pas bien. Des maux de cœur, de la toux, de la misère à respirer », poursuit-il.  

Il décrit avoir ressenti des poings douloureux aux côtes et une pression de 30 à 40 livres sur son thorax.  

La confirmation qu’il avait la COVID-19 est entrée quelques jours plus tard tandis que la santé publique l’appelait quotidiennement pour s’enquérir de son état.  

Peur d'y passer  

Vendredi dernier, il a eu peur d’y passer et a appelé l’ambulance.  

« J’étais au bout de mon énergie. J’avais de la difficulté à respirer. Je me levais et je me sentais partir dans les pommes », raconte-t-il.  

Il a été hospitalisé jusqu’à mardi, un petit filet d’air passait dans ses poumons en guise de respiration. Durant son hospitalisation, il recevait du Tylenol pour la fièvre et un dérivé de morphine pour soulager sa douleur aux poumons.  

Son fils, avec qui il n’a pas eu de contact pendant deux semaines avant le début des symptômes, était sa motivation pour prendre du mieux. Tranquillement, la fièvre a fini par descendre.  

« C’était vraiment rough, sérieusement. »