/news/coronavirus

Québec à la recherche de 1200 ventilateurs

Nicolas Lachance | Le Journal de Montréal

Coronavirus - Covid-19

Photo Adobe stock

Le ministère de la Santé et les hôpitaux du Québec espèrent recevoir 1200 machines d’assistance respiratoire supplémentaires pour leur permettre de mieux affronter la pandémie de coronavirus qui gagne du terrain. 

• À lire aussi: Des masques bloqués en Chine... par le Canada

• À lire aussi: EN DIRECT | Tous les derniers développements sur le coronavirus

Le réseau de la santé détient pour l’instant 3000 ventilateurs mécaniques, selon nos informations. 

Il s’agit plus précisément de 1300 respirateurs servant aux soins critiques et 1700 autres ventilateurs de tous genres, comme des appareils d’assistance respiratoire de base.  

Notre Bureau d’enquête a appris que les établissements cherchent des centaines de ventilateurs supplémentaires pour répondre à leurs besoins.  

« Des commandes ont été passées par le réseau, dont le MSSS n’a pas tout le détail, mais cela représenterait environ 900 ventilateurs », a confirmé la porte-parole du MSSS Marie-Claude Lacasse. 

En plus de ces commandes, le MSSS attend environ 300 unités supplémentaires d’ici le mois prochain, soit 100 ventilateurs spécialisés et 200 autres de base. 

Les 1200 ventilateurs commandés en tout augmenteraient de 25 % la capacité du Québec pour venir en aide aux personnes atteintes de la COVID-19 et qui ont besoin d’assistance respiratoire. 

Il s’agit d’une dépense qui pourrait dépasser les 60 M$.  

Pour l’instant, personne ne peut confirmer que les respirateurs se rendront à bon port en raison des difficultés liées à l’approvisionnement. 

Besoins criants 

Lorsqu’ils se retrouvent aux soins intensifs, les patients atteints de la COVID-19 sont branchés sur des respirateurs de soins critiques. 

Il y a deux semaines, Le Journal révélait que les anesthésiologistes du Québec s’inquiétaient qu’une hausse des hospitalisations puisse entraîner une pénurie de ventilateurs mécaniques.  

D’ailleurs, au moment où la pandémie de COVID-19 prenait de l’ampleur, à la mi-février, le ministère de la Santé a fait un appel d’offres pour trouver un fournisseur de « ventilateurs volumétriques » pour les hôpitaux du Québec. 

La demande a finalement été annulée pour permettre aux établissements de santé d’acquérir eux-mêmes les machines selon leurs besoins, qui sont croissants.  

Nombre suffisant ? 

Jeudi, lors de son point de presse quotidien, le premier ministre, François Legault, a voulu rassurer la population à ce sujet. 

Il soutient qu’il y a un nombre suffisant de ventilateurs et que le Québec est loin de la situation critique de l’Italie. 

« On a fait un exercice complet. Les fameux respirateurs, on en a assez dans ce qui est prévu pour être le sommet », a affirmé le premier ministre. 

– Avec la collaboration d’Alexandre Robillard  

Québec détient 3000 ventilateurs mécaniques  

  • 1300 sont des respirateurs de soins critiques  
  • 1700 autres ventilateurs (transport, ventilateurs invasifs de base, machines d’anesthésie, appareils d’assistance respiratoire et oxygénation à haut débit)  

Ce que les établissements cherchent    

  • 900 ventilateurs mécaniques  

Ce que le MSSS attend d’ici un mois  

  • 300 ventilateurs mécaniques (100 pour des soins critiques et 200 autres types de ventilateurs)  

Quelques contrats signés cette semaine par des établissements  

  • Institut de Cardiologie de Montréal : 121 600 $ pour des ventilateurs de transport – COVID-19 
  • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec : 216 000 $ pour des ventilateurs Trilogy 202 et chariots – COVID-19 
  • CISSS de la Côte-Nord : 202 157 $ pour des ventilateurs de transport   

CSSS de l’Abitibi-Témiscamingue  

  • 247 280 $ pour l’acquisition de 7 ventilateurs volumétriques 
  • 263 000 $ pour l’acquisition de 4 ventilateurs volumétriques de transport 

Dans la même catégorie