/news/coronavirus

Usine de Yamachiche : Olymel rectifie les faits

Agence QMI

Capture d'écran, TVA Nouvelles/Agence QMI

Le producteur de viandes Olymel a tenu à rectifier les faits vendredi à la suite de la publication sur les réseaux sociaux d’allégations concernant les produits de son usine de Yamachiche fermée en raison de cas de COVID-19.

• À lire aussi: Des employés toujours au boulot à l'usine d'Olymel à Yamachiche

• À lire aussi: Fermeture de l'usine Olymel de Yamachiche

«La direction d'Olymel déplore les propos mensongers et irresponsables qu'une personne anonyme a fait circuler sur les réseaux sociaux le vendredi 3 avril à l'effet que des produits provenant de son établissement de transformation de porc de Yamachiche pouvaient transmettre le virus de la COVID-19», a indiqué l’entreprise dans un communiqué, vendredi soir.

Olymel soutient que tous ses établissements sont sous la surveillance constante de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et que ni cet organisme ni les responsables de la santé publique n'ont trouvé d’exemple de transmission de COVID-19 dans un aliment. «Cette information s'appuie également sur des recherches scientifiques de l'European Food Safety Authority (EFSA) qui affirme n'avoir trouvé aucune preuve que les aliments constituent une source ou une voie de transmission», a ajouté Olymel.

Dimanche dernier, la compagnie a annoncé qu’elle fermait temporairement, pour une période de 14 jours, son usine d'abattage et de découpe de porcs de Yamachiche, en Mauricie, en raison d’un nombre croissant de COVID 19 chez les employés de l'usine. Plus de 1000 employés ont été affectés par l’initiative de leur employeur.