/news/coronavirus

Des faux masques N95 en circulation

TVA Nouvelles

Avec la pénurie mondiale, beaucoup de faux masques de type N95 sont en circulation à Montréal.  

• À lire aussi: La Chine a exporté près de quatre milliards de masques  

Des personnes, parfois bien intentionnées, proposent ces protections qui ne sont cependant pas conformes.  

Des entreprises auraient même proposé, de bonne foi, à Ottawa et à Québec des solutions pour commander ces fameux masques N95 en Chine. Les gouvernements n’ont cependant pas acheté de fausses protections.  

La Chine est le principal fournisseur mondial de ces protections. Le pays en aurait fabriqué près de 4 milliards depuis le 1er mars.  

Si beaucoup de ces masques sont homologués, des millions de faux sont aussi revendus dans le monde entier, dont le Québec.  

Une partie de ces masques non-homologués se retrouvent ensuite sur des plateformes de vente en ligne.  

Ainsi TVA Nouvelles a répondu à une annonce publiée sur Kijiji. Au téléphone, le vendeur a affirmé qu’il s’agissait de masques N95.  

Après des vérifications, il appert que la compagnie chinoise Guangdong Chunxia New Materials Tech qui les fabrique offre un faux brevet de certification.  

Interrogé après la transaction, l’homme a dit agir ainsi, car il veut «aider le plus de monde possible».  

Les faux masques ont été présentés à la docteure Catherine Delage, urgentologue à l’hôpital Pierre-Boucher de Longueuil.  

«On voit qu’à part le fait qu’il est mentionné N95 sur le côté, il n’y a aucune marque. Il ne semble pas être un véritable N95», a-t-elle expliqué.  

«Le message à véhiculer est que les véritables masques N95 devraient être gardés pour le personnel soignant de première ligne.»  

Il faut en effet rappeler qu’il n’y a, pour le moment, aucune consigne de la direction de la santé publique sur l’obligation pour la population de porter des masques.