/news/currentevents

COVID-19: Un client «enragé» fonce en voiture sur un agent de sécurité d'un Walmart de Sherbrooke

Agence QMI

Un client d'un Walmart de Sherbrooke mécontent des règles de distanciation sociale imposées dans le commerce a tenté de tuer un agent de sécurité en lui fonçant dessus avec sa voiture, avant de prendre la fuite.

L'événement s'est produit aux environs de 17 h, samedi. À ce moment, le client, un homme de 25 ans, s'est présenté au commerce avec sa conjointe. Or, la direction du Walmart accepte seulement un client à la fois par véhicule, afin de limiter le nombre de personnes dans l'établissement en cette période de pandémie, a expliqué la police de Sherbrooke dimanche.

• À lire aussi: Le Québec déplore 19 décès supplémentaires

• À lire aussi: Recherché par la SQ pour avoir toussé sur un terminal

Un agent de sécurité est intervenu et le couple a quitté le commerce, mais a continué la dispute dans le stationnement. Puis, l'homme, au volant de son véhicule, a foncé sur l'agent, le traînant sur son capot sur plusieurs mètres, avant de faire une manœuvre pour le projeter au sol. Le suspect a ensuite pris la fuite.

Le travailleur, un homme de 35 ans qui a cinq enfants, a subi de graves blessures à la tête et luttait toujours pour sa vie, dimanche en fin de journée.

Le chauffard, pour sa part, a été retrouvé dans un logement de Sherbrooke et arrêté en cours de soirée. «Il devrait faire face à des accusations d'agression armée avec un véhicule, de voies de fait grave et de délit de fuite», a énuméré la police. L’homme comparaîtra par téléphone en après-midi, dimanche, a souligné la police et demeurera détenu pour une comparution officielle lundi.

Appel au calme

L'employeur de l'agent, TITAN Sécurité, a dénoncé cet «incident tragique» provoqué par un «client enragé».

«Nous sommes profondément attristés par cette agression non provoquée en période de crise nationale où nous essayons tous de faire appliquer les réglementations urgentes mises en œuvre par notre gouvernement», a exprimé l'entreprise dimanche sur sa page Facebook.

Une campagne de sociofinancement a été lancée sur le site tiing pour venir en aide au travailleur et à sa famille. Elle avait permis d'amasser plus de 3500 $ à 14 h, dimanche après-midi.

TITAN Sécurité a aussi promis de soutenir son employé et sa famille.

Appelé à commenter, le premier ministre François Legault a dénoncé le geste d'un «fou». «Qu'est-ce qu'on peut faire contre ça», s'est découragé M. Legault en soulignant que cette agression n'est pas représentative de l'attitude des Québécois vis-à-vis des mesures de confinement et de distanciation sociale.

De son côté, le directeur du Service de police de Sherbrooke, Danny McConnell, a lancé un «appel au calme» auprès de ses concitoyens affectés par la crise du coronavirus.

«J’invite la population à respecter les agents et employés qui ne font que faire appliquer les règles de base pour votre protection, a affirmé M. McConnell par communiqué. Un refus d’obtempérer pourra constituer une infraction municipale pour laquelle les policiers seront justifiés d’intervenir en support aux commerçants.»

Dans la même catégorie