/news/world

Premier décès lié à la COVID-19 enregistré en Haïti

Agence France-Presse

Haïti a enregistré dimanche son premier décès dû au nouveau coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé et de la population dans un communiqué de presse. 

La victime, un homme de 55 ans, souffrait de diabète et d'hypertension, ont précisé les autorités sanitaires. 

Cette personne avait été recensée parmi les 21 cas de COVID-19 officiellement identifiés à date sur l'ensemble du territoire haïtien. 

Dans ce pays démographiquement jeune, plus de la moitié des malades diagnostiqués sont âgés de moins de 45 ans, selon le dernier bilan publié samedi soir par le ministère de la Santé.

Haïti n'a réalisé que 218 tests depuis la confirmation des deux premiers cas de coronavirus dans le pays le 19 mars.

Cette faible activité du laboratoire national et l'absence de toute information quant au mode de contamination des malades poussent la communauté médicale nationale à critiquer les autorités dans leur gestion de la crise sanitaire. 

Dès l'apparition de l'épidémie, le gouvernement avait annoncé des mesures drastiques pour contenir sa propagation, mais leur application est loin d'être respectée. 

L'interdiction de tout rassemblement de 10 personnes est quotidiennement transgressée, notamment dans les transports en commun bondés de la capitale.   

D'éventuelles mesures de confinement de la population, comme celles instaurées en Italie et en France, sont difficiles à mettre en œuvre en Haïti, car la grande majorité des habitants dépend quotidiennement de l'économie informelle pour survivre.

La forte densité de population à Port-au-Prince, capitale la plus peuplée des Caraïbes avec ses trois millions d'habitants, complique également fortement l'application de toute mesure de distanciation sociale.