/news/coronavirus

Québec solidaire demande une aide d’urgence pour les entreprises culturelles

Agence QMI

Periode des questions

Photo d'archives, Simon Clark

Québec solidaire (QS) réclame une aide d’urgence au profit des entreprises culturelles pour faire face à la crise sanitaire induite par la pandémie du nouveau coronavirus.     

• À lire aussi: La crise génère de la détresse psychologique chez les étudiants de l’UQAM  

• À lire aussi: QS presse la ministre McCann d’intégrer les psychologues du privé  

«Les conséquences économiques du confinement sont tout aussi dévastatrices pour nos petites et grandes institutions culturelles, dont l'OSM, les Violons du Roy, les Grands Ballets canadiens, mais aussi une pléthore de petits organismes culturels», a indiqué dimanche par communiqué la députée Catherine Dorion, critique solidaire en matière de culture.    

Les entreprises culturelles «ne pourront pas bénéficier du plan fédéral de subvention salariale aux entreprises», selon la formation politique de gauche.     

Pour être admissibles au programme fédéral de subvention salariale, les entreprises doivent faire la preuve d'une perte de revenus d'au moins 30 % par rapport au mois de mars de l'année 2019, a rappelé QS.     

Or, plusieurs entreprises culturelles ayant des revenus variables d'un mois à l'autre risquent de faire les frais de ces critères «mal adaptés», s’est inquiétée la députée de Taschereau.     

«On attend avec impatience un plan concret du gouvernement du Québec pour aider les entreprises culturelles qui tombent entre les craques de l'aide fédérale», a ajouté Mme Dorion qui a évoqué la profession de foi de la ministre Nathalie Roy selon laquelle elle «ne laisserait tomber personne».     

«Si on veut éviter des sauvetages qui pourraient s'avérer beaucoup plus coûteux, c'est maintenant qu'il faut poser des gestes pour maintenir nos entreprises culturelles à flot», a plaidé Catherine Dorion.