/news/coronavirus

La barre des 10 000 morts franchie aux États-Unis

Agence France-Presse

Les États-Unis ont franchi lundi la barre des 10 000 morts recensés du nouveau coronavirus, New York restant en première ligne de l'épidémie américaine.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus 

• À lire aussi: Quand Trump et Biden font mine de vouloir se parler 

• À lire aussi: Pourquoi la pandémie a vite conquis les États-Unis? 

 

La pandémie a tué au total 10 524 personnes aux États-Unis, pour plus de 350 000 cas officiellement déclarés, selon l'université Johns Hopkins dont le comptage, actualisé en continu, fait référence.  

La première puissance mondiale est le troisième pays le plus endeuillé après l'Italie (16 523 morts) et l'Espagne (13 055). 

Mais alors que le nombre de décès enregistrés quotidiennement commence à baisser dans certains des pays d'Europe les plus touchés, les États-Unis n'ont pas encore atteint le pic de la crise et se préparent à vivre un moment "comme Pearl Harbor" ou les attentats du 11 septembre 2001.  

Le pays relève depuis le milieu de la semaine dernière plus de 1000 nouveaux décès quotidiens, malgré les mesures de confinement qui y ont été progressivement mises en place, État par État.  

Plus de 310 millions d'Américains sont désormais soumis à des ordres de confinement, soit près de 95% de la population. 

Enterrements temporaires évoqués 

L'Etat de New York constitue le principal foyer de l'épidémie américaine, avec plus de 4750 morts et 130 000 cas, dont plus de la moitié dans la seule ville de New York.  

Un élu municipal, Mark Levine, qui représente le nord de Manhattan, a indiqué que New York pourrait avoir bientôt besoin d'enterrer temporairement ses morts de la pandémie dans un parc municipal, faute de capacités suffisantes dans les morgues. Un plan de secours, "qui ne sera pas utilisé si le nombre de morts diminue suffisamment" dans les prochains jours, a-t-il précisé. 

Le gouverneur de l'État a annoncé lundi prolonger jusqu'au 29 avril les mesures de confinement imposant la fermeture des écoles et de toutes les activités non essentielles. 

L'épidémie a des répercussions dans tout le pays. Dans le Wisconsin, la primaire démocrate qui oppose l'ancien vice-président Joe Biden au sénateur Bernie Sanders, initialement prévue mardi, a été repoussée au 9 juin par le gouverneur de l'État, à cause de crainte de contagion du coronavirus. 

Les autorités américaines ont prévenu qu'entre 100 000 et 240 000 personnes au total pourraient mourir de la COVID-19 aux États-Unis, selon les modèles, et en respectant les règles de distanciation sociale. 

La pandémie a fait plus de 73 000 morts dans le monde depuis l'apparition du nouveau coronavirus en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 19h GMT.

Dans la même catégorie