/news/coronavirus

COVID-19: Les partis d’opposition demandent une bonification du crédit d’impôt pour solidarité

Agence QMI

La députée libérale Monique Sauvé

Photo d'archives, Simon Clark

La députée libérale Monique Sauvé

Les trois partis d’opposition ont demandé mardi au gouvernement de François Legault de bonifier le crédit d’impôt pour solidarité.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Leur porte-parole en matière de solidarité sociale, soit Harold Lebel, du Parti québécois, Alexandre Leduc de Québec solidaire et Monique Sauvé du Parti libéral du Québec, se sont joint au Collectif pour un Québec sans pauvreté, qui avait déjà interpellé fin mars sur cette question.  

«Plusieurs personnes n’ont pas accès aux différents programmes d’aide des gouvernements canadien et québécois, qui sont destinés prioritairement aux travailleurs affectés par la crise, a expliqué le porte-parole du Collectif, Serge Petitclerc. Pourquoi le gouvernement du Québec n’a-t-il rien à leur proposer?»  

Ce crédit d’impôt, versé mensuellement par Québec, permet d’aider les 2,9 millions de foyers les plus pauvres de la province. Il est calculé automatiquement chaque année lors de la déclaration des revenus.  

«Du jour au lendemain, des gens se sont retrouvés sans revenu en raison d’une situation qui est hors de leur contrôle, a indiqué Monique Sauvé. Le gouvernement doit être présent pour ces personnes. Sachant que le crédit d’impôt pour la solidarité existe déjà, il s’agit de s’assurer qu’il soit une réponse rapide et qu’il puisse être bonifié afin de mieux soutenir en priorité les personnes vulnérables.» 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Dans la même catégorie