/news/coronavirus

Du personnel en détresse dans un CHSLD de Shawinigan

Charel Traversy | TVA Nouvelles

La situation s'est encore aggravée au CHSLD Laflèche à Shawinigan. Mardi, deux résidents sont morts des complications de la COVID-19, ce qui porte le total à 12 décès pour ce Centre d’hébergement de soins de longue durée alors que la région compte 16 décès depuis le début de la pandémie.

• À lire aussi: Un quadriplégique de la Mauricie craint la COVID-19

• À lire aussi: Mauricie et Centre-du-Québec: 20% des cas de la région parmi les travailleurs de la santé

Au total, ce sont 40% des résidents du CHSLD qui sont touchés par le coronavirus. En plus des 57 résidents, 44 employés ont aussi été déclarés positifs.

Une infirmière auxiliaire qui travaille dans l’établissement dit vivre l'enfer. Le virus s'est maintenant propagé à tous les étages du CHSLD. 

Elle affirme que les employés sont à bout de souffle et ne savent plus où donner de la tête. Elle a d'ailleurs été testée pour la COVID-19 et attend son résultat.

«J'ai fait un 16 heures une journée. L'infirmière qui me couvrait était sur quatre étages en même temps. J'avais un patient aux soins palliatifs. Je ne savais plus mes priorités de soins», raconte cette infirmière qui souhaite garder l’anonymat.

Le personnel du CHSLD Laflèche serait même confronté à des choix déchirants.

«J'ai entendu un autre témoignage, la personne a dû choisir entre deux patients parce que les deux n’allaient pas bien. Les deux allaient décéder. Il n'y a pas une journée où il n'y a pas une personne qui pleure. On est tanné et fatigué de voir le monde mourir comme ça! C'est décourageant, ce n'est pas moral.»

Manque de matériel de protection

Le stress est à son comble pour le personnel. Parmi le matériel de protection disponible, les employés n'auraient pas de visières ni de masques N95. 

Les cas se multiplient chez les travailleurs du CHSLD. C'est d'ailleurs de cette façon que le virus est entré dans l'établissement en mars dernier.

«Je me demande quand l'épée de Damoclès va me tomber sur la tête et quand que je vais ramener ça chez nous et le donner à mes enfants. On a beau ce dire qu'on est en bonne santé... mais tout à coup c'est la mauvaise carte et que c'est nous qui y passons», confie-t-elle.

En entrevue avec TVA Nouvelles, le PDG du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Carol Fillion, a assuré que «tout le personnel a accès à l’équipement de protection dont il a besoin».

«Je veux souligner l’engagement et le travail extraordinaire que le personnel fait auprès des résidents», a-t-il ajouté.

Il a aussi précisé que ces équipes travaillaient à ajouter du personnel dans cet établissement.

Familles aux fenêtres

Par ailleurs, des familles accompagnent tant bien que mal leurs proches dans leurs derniers moments de vie. 

Mardi, deux sœurs se venues réconforter à distance leur mère de 85 ans alitée et mourante. Elle a été déclarée positive il y a deux jours. Le plus difficile est de ne pas pouvoir la serrer dans leurs bras. 

Le personnel a d'ailleurs déplacé le lit de la patiente le plus près possible de la fenêtre où impuissantes, les deux femmes la regardent doucement partir.

Le dernier bilan fait état de 589 cas dans la région, soit 511 personnes atteintes de la COVID-19 en Mauricie et 78 cas au Centre-du-Québec.